Assurance de prêt immobilier avec sport à risque : tout ce qu’il faut savoir

Vous pratiquez régulièrement l’alpinisme, le parachutisme, la plongée ou la course automobile ?
Tous ces sports étant considérés “à risque”, il est possible que vous rencontriez quelques difficultés pour trouver une assurance de prêt immobilier intéressante.
Découvrez nos conseils pour souscrire une assurance de prêt immobilier avec sport à risque, en toute sérénité.

Pourquoi souscrire une assurance de prêt immobilier lorsque l’on pratique un sport à risque ? 

Vous contractez un emprunt bancaire pour financer l’achat d’un bien immobilier ? La souscription d’une assurance de crédit immobilier est incontournable. 

Pratiquer, de façon régulière, un sport à risque peut largement compliquer l’obtention d’une assurance pour votre prêt immobilier. 

Suite à cette affirmation, vous vous demandez sans doute quels sont les sports considérés comme à risque. En pratique, un grand nombre de loisirs sportifs entrent dans cette catégorie. Pour vous aider à y voir plus clair, voici les activités pratiquées lors de votre temps libre qui pourraient inquiéter votre assureur : 

  • Escalade, alpinisme et trekking ;
  • Équitation et polo ;
  • Plongée sous-marine, rafting, canyoning et voile ;
  • Sports automobiles (karting, rallye, moto-cross, etc.) ;
  • Sports de combat et arts martiaux (karaté, judo, MMA, etc.) ;
  • Sports de voltige et aéronautiques (parapente, parachutisme, etc.) ;
  • Sports de glisse (surf, planche à voile, kite-surf, etc.)
  • Sports de glisse à la montagne (ski, surf des neiges, etc.).
Important

Toutes les activités sportives “à risque” ne présentent pas les mêmes niveaux de risques. Les dossiers d’emprunteurs pratiquant l’un de ces sports seront donc toujours étudiés au cas par cas.

Zoom sur l'assurance emprunteur pour certains sports à risques

Ces sports à risque sont redoutés des compagnies d’assurance. Les garanties proposées dans le cadre de l’assurance de prêt immobilier sont ainsi presque toutes liées aux accidents, blessures et décès : 

  • Garantie décès,
  • Perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA),
  • Invalidité permanente et totale (IPT),
  • Incapacité temporaire de travail (ITT),
  • Invalidité permanente et potentielle (IPP).

Or, en pratiquant l’un de ses sports, vous êtes davantage susceptibles d’actionner l’une de ces garanties que les autres emprunteurs. Pour l’assurance, cela signifie un risque accru de devoir un jour prendre en charge le remboursement de votre crédit. Cette plus grande probabilité la pousse donc logiquement à faire preuve de plus de précaution lors de l’étude de votre dossier.

Bon à savoir

Vous pratiquez occasionnellement l’un de ses sports (pas de pratique régulière et pas d’inscription dans un club) ou vous réalisez un baptême ?
Ces situations n’impliquent pas d’avertir votre assureur.

Sportif à risque : comment obtenir une assurance emprunteur ? 

En tout premier lieu, n’ayez pas d'inquiétude. Si la pratique d’un sport à risque peut compliquer vos démarches pour obtenir une assurance, elle n’empêche en aucun cas d’assurer votre emprunt immobilier. 

Sachez toutefois qu’il vous faudra remplir un questionnaire auprès de l’assureur, afin que ce dernier puisse évaluer les risques que vous encourez.
Les questions posées porteront généralement sur : 

  • Le détail de votre pratique sportive : fréquence, habitudes, etc. ; 
  • Votre niveau (professionnel ou amateur) ; 
  • Le matériel que vous utilisez ; 
  • Vos conditions d'exercice de votre activité sportive : seul ou accompagné ; 
  • Les sites où vous pratiquez ce sport à risque ; 
  • Votre appartenance à un club ou la possession d’un brevet et/ou d’une licence sportive. 

Une fois vos réponses connues, votre assureur vous proposera un contrat adapté aux risques liés à votre sport.
En pratique, deux situations sont possibles : 

  • Il pourra choisir de vous assurer comme un emprunteur “lambda”, ou bien d’appliquer une surprime. 
  • Il pourra exclure certaines garanties, voire modifier les délais de carence et/ou de franchise.
Important

Si vous débutez la pratique d’un sport à risque, que vous ne pratiquiez pas au moment de la souscription de votre assurance de prêt immobilier, il vous faut impérativement prévenir votre assureur.
Le délai légal pour l’informer est de 15 jours, sans quoi une résiliation de votre assurance pourra avoir lieu.
De votre côté, 2 options s’offriront à vous : 

  • Racheter l’exclusion de garantie liée à ce sport à risque ; 
  • Changer d’assurance de prêt immobilier afin d’en choisir un contrat couvrant ce nouveau risque.

Comment choisir la meilleure assurance emprunteur avec un sport à risque ? 

Pour obtenir la meilleure assurance emprunteur lorsque l’on pratique un sport à risque, il est essentiel de comparer plusieurs offres : cette étape de comparaison des contrats vous aidera à y voir plus clair et à trouver la couverture adaptée à votre profil, votre situation et vos hobbys. 

L’accompagnement par un courtier est une autre clé pour l'obtention d’une assurance au meilleur prix : cet expert du crédit et de l’assurance vous conseille dès les prémices de votre projet, analyse avec vous les offres, négocie les meilleurs tarifs et conditions auprès de son réseau de partenaires. Il a donc vos intérêts à coeur de A à Z. 

Enfin, sachez qu’il vous est possible de faire appel à une délégation d’assurance : si vous trouvez une meilleure assurance, avec des conditions au moins équivalentes à celles proposées par votre assurance de groupe, vous avez la possibilité d’en changer.
Rappelez-vous enfin qu’il est aussi possible de changer d’assurance en cours de prêt. Là encore, le courtier pourra vous guider et vous aider dans ces démarches.

À retenir
  • La pratique d’un sport dit “à risque” peut compliquer légèrement l’accès à une bonne assurance de prêt immobilier.
  • Chaque assureur dispose de sa liste de sports à risque, mais l’on retrouve souvent les sports de glisse, sports automobiles, sports de combat et autres sports comme la plongée, le parapente ou encore l’escalade.
  • Afin d’évaluer les risques encourus, l’assureur vous proposera de remplir un questionnaire : une fois les réponses connues, il pourra choisir d’appliquer une surprime ou encore de modifier les délais de carence et/ou de franchise.
  • Pour bénéficier de la meilleure assurance de prêt immobilier, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un courtier
Marc Pilette
Par Marc Pilette le 26/07/2022
Mis à jour le 26/07/2022
Jusqu’à 60% d'économie(1) sur votre assurance emprunteur
Obtenir un devis gratuit

Assurance prêt immobilier

Economisez jusqu'à
15 000€(2) sur votre crédit
Obtenir un devis gratuit
  • 2 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 24 474 avis
230 Agences