CAFPI Courtier en crédit
Guide de l'assurance

Comment calculer le coût
d’une assurance emprunteur ?

Lorsque vous négociez l’assurance de votre crédit immobilier, les montants peuvent varier de manière importante. L’assurance représente un coût important de votre prêt, en particulier depuis la baisse des taux.
Comment est calculé le coût de l’assurance ? Quels sont les éléments qui font varier le prix ? A travers des exemples chiffrés, nous vous expliquons les bases du calcul du prix d’une assurance emprunteur.

Quels sont les éléments pris en compte pour calculer le coût de l’assurance ?

Il existe deux méthodes de calcul qui font varier le prix total de l’assurance d’un crédit immobilier :

  • l’assurance calculée sur le capital initial : la cotisation est fixe pendant toute la durée de l’emprunt. C’est souvent la méthode utilisée par l’offre des banques.
  • ​l’assurance calculée sur le capital restant dû : la cotisation diminue au fur et à mesure des échéances de prêt. Cette méthode utilisée généralement lors des délégations d’assurance s’avère moins onéreuse au total.

Plusieurs éléments liés à votre situation personnelle font varier le coût de l’assurance emprunteur :

  • Votre âge : la plupart des offres ont des paliers progressifs en fonction de votre âge au moment de la signature du prêt. Ainsi entre un prix proposé aux personnes de moins de 35 ans et un prix proposé aux personnes de plus de 55 ans, l’écart peut aller du double au triple.
  • Votre situation personnelle et professionnelle : la pratique d’un sport à risque ou certains emplois considérés dangereux font monter le coût des primes d’assurance.
  • Votre situation médicale : de la même manière, le prix augmente en fonction des éléments relatifs à votre comportement (fumeur par exemple) ou vos pathologies (diabète, tumeur, dépression, etc) ou encore vos antécédents (hypertension, accident vasculaire cérébral, etc). Ces informations résultent du questionnaire de santé adressé par l’assureur ;
  • Votre projet immobilier : taux, montant et type de crédit envisagé.

Bon à savoir

La banque ne peut pas vous imposer son assurance groupe. Par ailleurs, vous pouvez désormais changer d’assurance emprunteur chaque année. Pour faire baisser le coût global de votre assurance de crédit immobilier, n’hésitez pas à renégocier et à réaliser des simulations d’assurance régulièrement.

Enfin, les caractéristiques propres aux garanties mises en place font avoir un effet sur le prix de l’assurance :

  • les garanties facultatives choisies, comme le risque de perte d’emploi ;
  • les modalités de mise en œuvre de l’assurance (délai de carence, franchise, exclusions) ;
  • la quotité assurée : une assurance couvrant 100 % sur la tête de chaque co-emprunteur revient évidemment plus cher qu’une assurance à 50 % / 50 %.

Comprendre le coût de l’assurance emprunteur

Très souvent, sur les simulateurs en ligne en particulier, l’assurance est exprimée en pourcentage. Que signifie un taux d’assurance de 0,3 % ? Pour calculer la cotisation mensuelle, vous multipliez ce taux par le montant emprunté et vous divisez par 12 mois. Pour calculer le coût global de l’assurance, vous multipliez ce montant par le nombre de mensualités prévues.

Par exemple, vous empruntez 100 000 euros sur 20 ans avec un taux moyen d’assurance de 0,3 %. Cela donne une mensualité de 25 euros. Un emprunt sur 20 ans correspond à 240 mensualités. Le coût global de l’assurance est de 6 000 euros.

Bon à savoir

La baisse des taux de crédit immobilier donne un poids prépondérant à l’assurance dans le plan de financement global d’un projet d’achat. Ainsi, désormais, il n’est pas rare que l’assurance représente un quart de la mensualité. Une raison supplémentaire de se faire accompagner pour bien négocier son assurance emprunteur !

Pour comparer plus facilement les offres d’assureurs, des indicateurs communs ont été créés et doivent figurer dans la notice d’information obligatoire :

  • le coût de l’assurance : c’est le prix global en euros de votre assurance au terme des années d’emprunt ;
  • le taux moyen d’assurance : c’est le pourcentage que représente l’assurance par rapport au capital emprunté. C’est un indicateur facile à additionner au taux d’emprunt ;
  • le taux annuel effectif d’assurance (TAEA) : il permet de comparer les offres des différents assureurs. Il doit mentionner les garanties couvertes et est donné en pourcentage du capital, en coût sur une période donnée et en coût total.

A retenir

  • Le coût de l’assurance emprunteur varie selon la méthode de calcul employée : sur le capital initial ou sur le capital restant dû.
  • Le prix proposé par l’assureur varie également en fonction de votre âge, de votre situation personnelle, professionnelle et médicale.
  • Les modalités de l’assurance influencent aussi son prix, en fonction des garanties couvertes, des quotités choisies et des modalités.
  • Tout assureur doit désormais fournir des éléments précis sur le coût de l’assurance pour faciliter la comparaison, c’est le TAEA, le taux moyen d’assurance et le coût global.

Besoin d'être
accompagné ?

Détaillez votre projet
à nos conseillers spécialisés

DÉMARRER UNE ÉTUDE GRATUITE