Lors de la souscription à une assurance de prêt, deux méthodes pour calculer les cotisations vous sont proposées : sur capital initial ou sur capital restant dû. Quelles sont les différences entre ces deux modes de calcul ? Comment cela impacte-t-il le montant de vos cotisations d’assurance ? Comment choisir ? CAFPI fait le point sur toutes ces questions.

Capital restant dû ou initial : deux méthodes pour le calcul des primes d'assurance

Dans le cadre d’un crédit immobilier, la banque exige généralement la souscription à une assurance crédit immobilier. Celle-ci est destinée à couvrir les risques liés aux aléas de la vie et pouvant impacter la capacité de remboursement de l’emprunteur. Le coût de l’assurance augmente celui du crédit. 

Pour déterminer le montant des mensualités, les assureurs peuvent appliquer deux méthodes de calcul :

  • Calcul sur le capital initial (CI), correspondant au montant total emprunté au départ ;
  • Calcul sur le capital restant dû (CRD), c’est-à-dire sur la part du capital restant à rembourser sur votre prêt.

Selon votre situation personnelle et votre projet immobilier, la méthode de calcul la plus avantageuse pour vous pourra être celle sur Capital Initial ou celle sur Capital Restant Dû. 

Bon à savoir

Les banques et les assureurs externes adoptent aussi bien le calcul sur le capital initial que le calcul sur le capital restant dû.

Comprendre l’assurance sur capital initial

Calcul de l’assurance sur capital initial, comment ça marche ?

Le calcul sur capital initial se base sur l’intégralité du capital emprunté. Ainsi, durant toute la durée du prêt, la cotisation d'assurance correspond au taux d'assurance appliqué au montant initialement emprunté. 

Le calcul de la cotisation est très simple. Comme pour calculer les intérêts d’un crédit immobilier à taux fixe, un seul calcul suffit pour trouver le montant des primes d’assurance.

Exemple

Pour un crédit de 100 000 € à un taux d’assurance de 0,5 %, la cotisation mensuelle se calcule de la façon suivante : 100 000 € x 0,5 % / 12 mois = 41,67 €. Ce montant ne change pas pendant toute la durée du crédit. Il est donc facile de calculer le coût total de l’assurance.
Pour un prêt sur 20 ans, l’assurance coûte au total : (100 000 € x 0,5 %) x 20 ans = 10 000 €.

Avantages et inconvénients de l’assurance sur capital initial

L’avantage premier de ce type de contrat est qu'il offre le confort d'une mensualité d'assurance fixe tous les mois sur toute la durée du prêt.

Le mode de calcul des primes d’assurance est simple, il permet une meilleure compréhension de l’emprunteur.

Le principal inconvénient des assurances en Capital Initial est que leur coût sur la durée totale du prêt est souvent plus élevé que les assurances en Capital Restant Dû.

Quand opter pour une assurance emprunteur sur capital initial ?

L’assurance emprunteur sur capital initial met en place un taux fixe et des mensualités identiques sur toute la durée du crédit, qu’il dure 10 ou 25 ans. 

Une assurance en Capital Initial est à privilégier si par exemple vous avez peu de chances de garder votre prêt jusqu'au bout de sa durée. En effet, si vous pensez revendre votre bien pour vous agrandir par exemple d'ici quelques années, les cotisations que vous aurez réellement payées sur cette durée en Capital Initial seront plus faibles que si vous aviez souscrit une assurance en Capital Restant Dû.

Comprendre l’assurance sur capital restant dû

Comment fonctionne l’assurance sur le CRD ?

L’assurance sur capital restant dû, également appelée assurance dégressive, fonctionne avec des cotisations calculées sur la base du capital restant à rembourser. L’assurance en CRD pour un prêt immobilier permet de bénéficier d’un coût total d'assurance sur toute la durée du prêt généralement moins élevé. Dans le cas où vous ne prévoyez pas de racheter votre prêt ou de vendre votre bien immobilier avant la fin du prêt, elle sera souvent une solution plus avantageuse financièrement.

Exemple

Pour un crédit de 100 000 € à un taux d’assurance de 0,45 %, votre cotisation mensuelle moyenne est calculée comme suit : 100 000 € x 0,45% / 12 mois = 37,50 €. En revanche, elle va varier selon les années avec un pic à 70€ par mois par exemple et un minimum à 1€ par mois la dernière année. 
Pour un prêt sur 20 ans, l’assurance coûte au total : (100 000 € x 0,45 %) x 20 ans = 9 000 €

Les avantages et inconvénients du calcul sur capital restant dû

L’avantage principal de ce mode de calcul est de prévoir les plus grosses mensualités au début du remboursement. Il y a donc moins de risque en cas de baisse des revenus dans un avenir plus ou moins proche. D’autre part, en fin de crédit, la somme dégagée par la dégression des mensualités peut être employée à d’autres fins. 

En revanche, le taux de l’assurance avec une méthode de calcul sur le capital restant dû est plus élevé par rapport au cas d’une assurance sur capital initial. En outre, si l’emprunteur décide en cours de remboursement de solder son prêt par anticipation, il aura payé la partie la plus élevée des mensualités. Il en va de même s’il décide de résilier son assurance pour en souscrire une autre. 

Quand opter pour une assurance de prêt immobilier sur le capital restant dû ?

Dans le cadre de ce type d’assurance, la mensualité de l’assurance diminue chaque mois. De ce fait, l’emprunteur paye une cotisation d’assurance relativement élevée au début du crédit. Elle diminue ensuite régulièrement par la suite pour être presque nulle à la dernière mensualité de remboursement.

Ce type de contrat est plus intéressant lorsque vous êtes certain de ne pas revendre votre bien immobilier et d'aller au bout de votre crédit, car le coût total de l'assurance est plus faible sur la durée totale de l'emprunt. Il peut aussi être intéressant lorsque l'emprunteur sait qu'il risque de subir une baisse de revenus dans les années à venir. 

Il n’est, en revanche, pas à privilégier si l’emprunteur souhaite se garder la possibilité de rembourser son prêt par anticipation avant son terme. 

Bon à savoir

Avec la loi Lemoine, il est désormais possible de résilier une assurance emprunteur à tout moment et sans préavis. Il est donc devenu très facile de procéder à une délégation d’assurance. Pour trouver la meilleure offre au meilleur tarif, il est recommandé de faire appel à un courtier en assurances. Parfaitement habitué à ces procédures, il sait accompagner ses clients pour trouver le meilleur contrat. Le changement d'assurance peut être l'occasion de passer d'une assurance en Capital Initial à une en Capital Restant Dû (ou réciproquement) en fonction de ce qui est le plus adapté à votre situation. Votre courtier CAFPI saura vous conseiller.

  • L’assurance sur capital initial ou sur capital restant dû sont deux méthodes de calcul des primes d’assurance emprunteur.
  • La méthode sur capital initial coûte généralement plus cher que celle sur capital restant dû sur la durée totale du prêt, mais a des mensualités moins élevées les premières années.
  • Le calcul sur capital restant dû limite fortement l’intérêt d’un éventuel rachat de crédit ou remboursement anticipé.
  • Au moment d’une modification sur le prêt, et même à tout moment, il ne faut pas hésiter à reconsidérer l’assurance.
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 25/10/2022
Mis à jour le 06/12/2022
Jusqu’à 60% d'économie(1) sur votre assurance emprunteur
Obtenir un devis gratuit
  • Assurance emprunteur : capital restant dû (CRD) ou capital initial (CI)

    En cours de lecture

Assurance prêt immobilier

Economisez jusqu'à
15 000€(2) sur votre crédit
Obtenir un devis gratuit
  • 2 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 28 320 avis
230 Agences