Vous souffrez ou avez souffert de dépression ? Voici un élément à prendre en compte au moment de choisir votre assurance prêt immobilier.
Découvrez toutes les modalités d’une assurance emprunteur lorsque l’on souffre de dépression, et nos conseils pour obtenir la meilleure offre.

Pourquoi souscrire une assurance emprunteur lorsque l’on souffre de dépression ? 

On inclut souvent la dépression dans les maladies non-objectivables, car l’ensemble de ces maladies occasionnent une souffrance pour la personne, en altérant leur fonctionnement, mais sans pour autant que leurs impacts soient objectivement mesurables. 

Comme souvent avec les maladies non-objectivables, un médecin peut établir un diagnostic mais pas toujours rattacher une maladie à une cause. Il est aussi très difficile de déterminer une date de fin. 

Plusieurs causes sont mises en avant pour la dépression : 

  • Prédisposition en raison d’antécédents familiaux,
  • Chocs émotionnels subis lors de moments difficiles (drame familial, maltraitance),
  • Conséquence de problèmes médicaux (Parkinson par exemple),
  • Conséquence d’un burn-out, …

Dans le cadre d’un prêt immobilier, si l’emprunteur souffre d’une dépression, il pourra lui être difficile de poursuivre le remboursement de ses mensualités.
C’est pourquoi l’établissement prêteur exigera une assurance pour garantir le prêt. Ainsi, en cas de défaut de paiement de l’emprunteur, c’est l’assureur qui prendra en charge le remboursement du prêt et la banque pourra récupérer tout ou partie du montant prêté. 

Dépression : comment obtenir une assurance emprunteur ? 

La dépression étant un facteur de risque à moyen terme, il s’agit d’une pathologie à déclarer absolument à votre assureur au moment de la souscription de votre assurance de prêt

Concrètement, votre assureur vous soumettra un questionnaire de santé à remplir. Vous pourrez y indiquer la ou les pathologies dont vous souffrez.
Une visite médicale pourra éventuellement être demandée pour compléter vos réponses.

Important

Il est impératif de répondre honnêtement à toutes les questions du formulaire, sans quoi votre contrat d’assurance pourrait être nul.

Dans le cas d’une dépression, il vous faudra préciser si vous avez déjà été traité et/ou hospitalisé au cours des 10 dernières années.
Vous pourrez également y détailler vos symptômes dépressifs, les raisons - si elles sont connues - de vos troubles, la date d’apparition de chaque trouble dépressif et sa durée.

Bon à savoir

Nous vous conseillons de bien détailler vos réponses afin de donner du contexte à votre assureur, vos réponses pouvant faire toute la différence au moment de l’étude de votre dossier.
Si votre dépression n’a été qu’un épisode passager suite à un deuil, un divorce ou un licenciement par exemple, il ne s'agit donc pas d’une maladie chronique, et une rechute n’est pas forcément à prévoir. Pour appuyer votre propos, n'hésitez pas à demander une lettre à votre médecin traitant afin de la transmettre au médecin-conseil de l’assurance. 
En effet, lorsqu’aucun traitement ni récidive n’est à signaler depuis plus de 5 ans, l'emprunteur peut en principe bénéficier d’un tarif standard pour son assurance prêt immobilier.

La dépression représentant le 2ème facteur d’invalidité dans le monde et ayant un taux de rechute élevé (50%), certains assureurs refuseront de vous assurer. Mais il s’agit d’un cas extrême.
La plupart du temps, l’assureur choisira de majorer votre prime d’assurance (c’est-à-dire appliquer une surprime). Les troubles psychiatriques pourront aussi être exclus de vos garanties. 

Comment choisir la meilleure assurance emprunteur avec une dépression ? 

Si votre dépression est plus récente et/ou plus lourde, ou si vous souffrez de dépression chronique, la première chose à faire pour obtenir la meilleure assurance emprunteur est de comparer de multiples offres entre elles. Cela permettra de se faire une bonne idée du marché et d’avoir une vision globale de ce dont vous pouvez bénéficier. 

En outre, vous pouvez vous appuyer sur la loi Lagarde pour choisir une autre assurance de prêt que celle proposée par votre établissement prêteur. Une fois votre prêt souscrit et assuré, vous pouvez toujours changer d’assurance grâce à la loi Hamon.

Bon à savoir

Si aucune offre reçue n’est satisfaisante, la convention AERAS est peut-être faite pour vous. 
Il vous faudra toutefois être âgé de moins de 70 ans et avoir contracté un prêt de moins de 320 000 €.

Pour toutes vos démarches, l’option la plus sereine consiste à faire appel à un courtier. Cet expert du crédit et de l’assurance saura vous conseiller, négocier pour vous la meilleure offre au meilleur tarif grâce à son réseau de partenaires. De votre côté, vous gagnez du temps, de l’argent et une grande tranquillité d’esprit.

À retenir
  • La dépression se classe parmi les maladies non-objectivables. En ce sens, elle représente un risque pour l'établissement prêteur, contre lequel ce dernier souhaitera se prémunir.
  • Souscrire une assurance de prêt immobilier est donc fortement recommandé.
  • Pour toute personne ayant souffert ou souffrant de dépression, il faudra remplir attentivement le questionnaire de santé soumis par l’assurance.
  • Ensuite, pour obtenir la meilleure assurance, il conviendra de comparer diverses offres et de se faire accompagner par un courtier.
Marc Pilette
Par Marc Pilette le 25/07/2022
Mis à jour le 25/07/2022
Jusqu’à 60% d'économie(1) sur votre assurance emprunteur
Obtenir un devis gratuit

Assurance prêt immobilier

Economisez jusqu'à
15 000€(2) sur votre crédit
Obtenir un devis gratuit
  • 2 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 24 474 avis
230 Agences