CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Assurance 

Assurance chômage prêt immobilier : tout ce qu’il faut savoir

En période d’incertitude économique, ou juste pour être plus serein.e, souscrire une assurance chômage peut être rassurant.
Toutefois, cette garantie n’est pas obligatoire. Découvrez plus en détails l’assurance chômage dans le cadre d’un prêt immobilier.

actu-interieure-assurance-chomage-pret-immobilier

Qu’est-ce qu’une assurance perte d’emploi ou assurance chômage ?

Associée à un prêt immobilier ainsi qu’à une assurance emprunteur dans la plupart des cas, une assurance perte d’emploi vous couvre en cas de licenciement : l’assurance remboursera alors à votre place vos mensualités de prêt immobilier.

Bon à savoir :

Etudiez et vérifiez bien les clauses de votre contrat car de nombreuses exclusions y figurent généralement.

Pour souscrire cette assurance, il vous faut néanmoins remplir 3 critères :

  • Etre salarié.e ;
  • Disposer d’un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) ;
  • Être affilié.e à un régime d’assurance chômage.

En outre :

  • Une exigence d’ancienneté pourra aussi être exprimée par l’assureur ;
  • Si vous êtes âgé.e de 55 ans ou plus, vous ne pourrez probablement pas adhérer à cette assurance.

Cette assurance est à souscrire à la signature de votre contrat de prêt.

Combien coûte une assurance chômage dans le cadre d’un prêt immobilier ?

Le coût d’une assurance chômage est estimé à un taux annuel compris entre 0,10 et 0,60% du capital emprunté.

Ce coût sera inclus dans le Taux Annuel Effectif d’Assurance (TAEA), afin de vous donner une vision globale du coût de votre prêt.

Comment bénéficier de son assurance chômage pour prêt immobilier ?

Première chose à bien comprendre : l’assurance chômage d’un prêt immobilier ne peut être déclenchée que dans le cas d’un licenciement de l’emprunteur. Cela signifie que démission et rupture conventionnelle ne sont pas prévues avec cette assurance.

Pour déclencher votre assurance chômage, il vous faudra justifier de documents auprès de votre assureur : lettre de licenciement de votre employeur, attestation destinée à Pôle Emploi fournie par les Ressources Humaines, etc.

Le saviez-vous ?

Chaque assureur dispose de ses propres conditions générales : renseignez-vous bien afin d’effectuer la bonne démarche pour déclencher votre garantie.

Quelle indemnisation et quelles garanties avec l’assurance chômage ?

Dès le déclenchement de votre assurance chômage, vous êtes couvert.e pour une période de 2 à 3 ans de chômage.
Ainsi, en cas de perte d’emploi, c’est votre assurance qui prendra en charge le remboursement de vos échéances de crédit.

Attention :

  • La prise en charge n’est pas immédiate, puisqu’un délai de carence est souvent prévu (de 4 à 12 mois) ;
  • Les mensualités sont plafonnées et ne sont pas couvertes en totalité : elles sont souvent prises en charge entre 30 et 80% de leur montant.

Et comme pour les taux immobiliers variables, les indemnisations de l’assurance chômage peuvent l’être elles aussi : leur montant peut donc être fixe le premier mois puis progressif, avec par exemple une prise en charge de 30% les 6 premiers mois, puis 50% pendant 2 ans, et enfin 70 ou 80% pour les 6 derniers mois.

Bon à savoir :

A tout moment, vous pouvez résilier l’option “chômage” de votre contrat d’assurance crédit immobilier. Cependant, l’inverse ne sera pas vrai : il est impossible de souscrire cette option une fois le remboursement de votre prêt commencé.

A retenir :

  • Une assurance chômage prêt immobilier vous couvre en cas de licenciement. C’est l’assurance qui remboursera alors à votre place vos mensualités de prêt immobilier.
  • Tous les salariés en CDI et affiliés à un régime d’assurance chômage peuvent y souscrire.
  • Le coût d’une assurance chômage représente souvent entre 0,10 et 0,60% du capital emprunté.
  • En cas de chômage, l’assurance se déclenche et vous êtes couvert pour une période de 2 à 3 ans de chômage.
Mis à jour le 06/10/2021
Rédigé par CAFPI le 06/10/2021
A lire sur le même sujet :