CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Assurance 

Assurance emprunteur : quel changement dans le calcul du taux d'endettement ?

Avec des taux de crédit immobilier bas, le coût de l’assurance emprunteur n’est pas anodin dans le calcul global d’un prêt. Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) recommande aujourd’hui de prendre en compte le montant de l’assurance emprunteur dans le taux d’endettement. Cependant, pas de raison de s’affoler, cette mesure était depuis longtemps en vigueur auprès des banques.

photo_interieure_assurance_emprunteur_hcsf_cafpimag

Qu'est-ce que l'assurance emprunteur ?

Lors de tout crédit immobilier, la banque exige une assurance emprunteur. Cette assurance protège le prêteur tout autant que les proches de l’emprunteur contre les aléas de la vie, au cours des 15, 20 ou 25 prochaines années. Ainsi, en cas de décès, d’invalidité totale ou partielle, voire de perte d’emploi, l’assurance remboursera les mensualités auprès de la banque, en lieu et place de l’emprunteur.

En réalité, les recommandations du HCSF harmonisent la pratique des courtiers et des banques. Dans 99,9 % des dossiers de financement, le coût de l’assurance emprunteur est depuis longtemps intégré dans le calcul du taux d’endettement.

Ce coup de projecteur sur l’assurance emprunteur est plutôt l’occasion de se poser la question du choix de la meilleure assurance. CAFPI vous accompagne pour négocier chaque aspect de votre projet immobilier et l’assurance emprunteur représente une part non négligeable du coût global !
 

Le coût de l’assurance emprunteur

Le coût de l’assurance emprunteur se calcule en fonction de votre situation personnelle (état de santé, âge, pratique de sports ou de métiers à risque, etc) et de votre projet immobilier.

L’assurance peut se calculer sur le capital initial (et ne varie pas au fil des ans) ou sur le capital restant dû (et diminue alors chaque mois). Son montant varie également en fonction des garanties couvertes, des modalités de mise en œuvre (franchise, carence, exclusion) et de la quotité assurée.

En revanche, l’annonce du HCSF ne changera pas tellement le calcul du taux de l'endettement puisqu’il est déjà pris en compte par la plupart des banques. L'intérêt des banques est de financer des emprunteurs dans le cadre d'un projet sécurisé. Il n’existe donc aucune inquiétude à avoir pour la plupart des futurs emprunteurs quant à l’augmentation du coût total du crédit.

Sachez que les courtiers CAFPI sélectionnent les meilleures assurances emprunteur pour votre profil au meilleur coût !

Mis à jour le 05/03/2021
Rédigé par CAFPI le 05/03/2021