CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Assurance 

L’assurance de prêt immobilier est-elle obligatoire?

Avec les taux immobiliers bas, le coût de l’assurance emprunteur prend une place importante. Aussi, de nombreux emprunteurs se demandent si cette assurance est vraiment obligatoire. CAFPI répond à toutes les questions sur l’assurance de prêt immobilier. 

actu-interieure-assurance

L’assurance de prêt immobilier : une assurance de prêt qui protège l’emprunteur

L’assurance de prêt immobilier n’est pas une obligation légale. Toutefois, aucune banque n’accorde de prêt immobilier sans inclure une assurance emprunteur dans le contrat ou garantie solide comme un nantissement ou une hypothèque. Ainsi, elle se prémunit contre tout risque futur d’insolvabilité et d’aléa de la vie de l’emprunteur.

L’assurance ne protège pas seulement la banque, elle protège surtout le co-emprunteur et les héritiers de l’emprunteur. Imaginez qu’un accident vous ôte la vie alors que le crédit est en cours de remboursement ? Vos enfants seraient contraints de poursuivre le remboursement de vos dettes.

L’assurance permet de conserver la résidence principale en cas de décès d’un co-emprunteur et également de transmettre le bien à ses enfants.

Bon à savoir :

Comme toute assurance, l’assurance de prêt mérite d’être lue en détail, en particulier le montant des garanties, les exclusions et les franchises. Par exemple, si toutes les assurances emprunteur couvrent le risque décès, de nombreuses offres excluent le suicide, l’overdose ou le décès accidentel suite à la pratique de sports considérés dangereux.

Le coût de l’assurance emprunteur est largement compensé par les avantages qu’elle procure :

  • assurer au minimum le décès et la perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA).
  • proposer une couverture plus large avec l’invalidité permanente totale (IPT) ou partielle (IPP).
  • prévoir si besoin une couverture plus large avec la perte d’emploi.

Comment choisir son assurance de prêt immobilier ?

L’assurance de prêt est soumise à une forte concurrence et à une grande liberté depuis la publication des lois Hamon et Lagarde. Non seulement la banque ne peut plus imposer de choisir son assurance emprunteur, mais désormais vous pouvez changer chaque année d’assurance, dès lors que la couverture reste identique.

Au-delà du choix de l’assureur, ce sont également les quotités de l’assurance qui font varier le coût global de l’assurance de prêt immobilier :

  • assurer à 100 % sur la tête de chaque emprunteur garantit la plus grande tranquillité en cas d’aléa.
  • si les revenus au sein d’un couple sont inégaux, une quotité à 70 / 30 est tout à fait envisageable.

Faites appel à un courtier CAFPI pour élaborer la meilleure stratégie d’assurance de votre prêt immobilier, en fonction de votre situation personnelle.

Bon à savoir :

L'assurance emprunteur est plus facilement négociable pour les prêts à la consommation que pour les crédits immobiliers, sauf si le montant est important.

Attention aux délais ! Si un emprunteur présente un risque médical, le délai pour obtenir l'accord d'une assurance s'allonge. Des examens médicaux complémentaires peuvent être requis.

  • L’assurance de prêt n’est pas une obligation légale. Toutefois, aucune banque n’accorde de crédit immobilier sans assurance ni garantie.
  • L’assurance emprunteur protège la banque mais également les co-emprunteurs ou les héritiers de l’emprunteur.
  • Les garanties minimales sont le risque décès et le risque PTIA. On peut y ajouter les invalidités permanentes, voire la perte d’emploi.
  • Comme toute assurance, les conditions de garantie et d’exclusion de garantie ainsi que les franchises et délais de carence sont à lire minutieusement.
Mis à jour le 20/08/2021
Rédigé par CAFPI le 20/08/2021
A lire sur le même sujet :