CAFPI
CAFPI Mag
#Taux 

Actualité des taux de crédits immobiliers - Octobre 2018

Les taux négociés par Cafpi battent des records en ce mois d’ Octobre 2018. Malgré les fluctuations, les taux affichent un niveau historiquement bas et sont en moyenne de 1,19% sur 20 ans. 

video-taux-credits-immobiliers-octobre-2018

Toute cette activité dynamique augure d’une fin d’année supérieure à 2017. Parmi les autres signes encourageants, le pouvoir d’achat immobilier se porte mieux grâce aux taux avantageux. Ainsi les emprunteurs ont compris le bénéfice qu’ils pouvaient tirer de cette période propice.

Au pouvoir d’achat immobilier qui leur est favorable, s’ajoutent les prix de l’immobilier qui semblent enfin stagner.
Les grands gagnants restent les primo accédants. Ils peuvent emprunter sur des durées plus longues, au-delà de 20 ans et jusqu’à 30 ans avec des taux inférieurs en moyenne à 2% hors assurance.. 

Cette forte présence des primo-accédants bénéficie principalement à l’immobilier ancien. 

A Savoir

84% des prêts immobiliers réalisés par les clients primo-accédants de Cafpi sont pour des biens immobilier ancien.

L’immobilier neuf, en revanche, ne connait pas le même succès en raison de prix très élevés et d’une diminution des aides allouées.
Ainsi le marché de l’immobilier du neuf se trouve au ralenti et les constructions sont à l’arrêt. Le risque de cette baisse de l’offre se répercutera inévitablement sur le prix. Néanmoins, le besoin en logement continue de progresser et est évalué aujourd’hui à une nécessité de 500.000 nouveaux logements par an.

Cette forte demande est corrélée à la croissance démographique, l’allongement de l’espérance de vie, l’augmentation du nombre de familles mono-parentales et à l’immigration.

Des taux bas, oui, mais jusqu’à quand ?

Si les taux s’affichent encore à un niveau historiquement bas, cette situation ne sera pas viable sur le long terme.

En effet, la Fed, la banque centrale américaine, a annoncé qu’elle relevait son principal taux d'intérêt, entre 2% et 2,25%, contre 1,75-2% jusqu'à présent.

De son côté, la BCE a également prévu une hausse de ses taux à partir de l’été 2019, suite entre autres au retour de l’inflation.