Deuxieme achat immobilier : le guide
CAFPI Courtier en crédit
Achat nouvelle résidence secondaire

Comment louer votre résidence secondaire avec le statut LMNP ?

Guide Achat Résidence secondaire: location saisonnière

Vous souhaitez mettre en location votre résidence secondaire à l'année ou bien de manière ponctuelle ? Formalités, règlement de copropriété et changement d'usage : CAFPI vous aide à faire le point sur les éléments à vérifier avant de louer.

Quelle solution pour louer votre résidence secondaire et amortir vos frais ?

Impôts, factures, charges, travaux de maintenance... Tous les frais induits par votre résidence secondaire peuvent être amortis simplement, en proposant votre bien à la location. Si ce bien est meublé, vous pourrez bénéficier du statut « loueur meublé non-professionnel » (LMNP).

Qu’est-ce que le statut LMNP ?

Le statut LMNP est ouvert à tous les contribuables français. Il vous permet de bénéficier d’un abattement fiscal de 50% lors de la mise en location d’un bien meublé « classique » et de 71% dans le cadre d’une location « Gîtes de France » ou « meublé de tourisme ».

Bon à savoir

Dès lors que vous proposez votre résidence secondaire en location et que vous y laissez tous les meubles et équipements, vous devenez automatiquement un loueur en meublé.

Les conditions à respecter pour bénéficier du statut LMNP

Le statut LMNP est, comme son nom l'indique, ouvert à tous les loueurs non professionnels. Pour bénéficier de ce statut, vous devez proposer à la location un bien meublé qui vous appartient et ne pas gagner plus de 23 000 € de revenus générés par la location. Les recettes ne devront pas non plus dépasser 50% de vos revenus globaux par an.

Les formalités pour investir en LMNP

Pour mettre votre résidence secondaire en location et bénéficier du statut LMNP, vous devrez effectuer les formalités suivantes :

  • Vérifiez, le cas échéant, que votre règlement de copropriété vous autorise à louer votre bien de manière saisonnière
  • Faites une déclaration d'existence dans les 15 jours suivant le début de la mise en location auprès du greffe du Tribunal de Commerce dont dépend le bien mis en location
  • Déclarez la localisation de votre résidence secondaire à la mairie
  • Après réception du numéro SIRET, choisissez votre régime fiscal (micro-BIC ou régime réel)

Quelle assurance pour louer sa résidence secondaire ?

Dès lors que vous proposez votre résidence secondaire à la location, vous devez la faire assurer. L’assurance peut être prise en charge par l’occupant ou par vous-même, le propriétaire. C'est cette dernière option qui est la plus courante. Nous vous conseillons de contacter votre assureur afin de vérifier que votre contrat est adapté.

Quel régime fiscal adopter en LMNP ?

En tant que loueur meublé non professionnel, vous avez le choix entre deux régimes d'imposition :

  • Le Micro Bic vous permet de bénéficier d'un abattement de 50% (ou de 71% pour une location "Gîtes de France" ou "meublé de tourisme") ; cette option peut être choisie dès lors que votre chiffre d'affaires annuel est inférieur aux plafonds de la micro-entreprise (33 200 € pour un meublé classique, 82 800 € pour les meublés de tourisme et "Gîtes de France")
  • Le régime réel vous permet de déduire vos charges de vos bénéfices ; cette option peut être choisie si le plafond est dépassé ou si vos frais sont importants

Faut-il faire payer une taxe de séjour en LMNP ?

Si votre résidence secondaire est située dans une commune touristique, une commune de montagne ou de littoral et qu'elle est classée "meublé de tourisme", vous devrez facturer une taxe de séjour à vos occupants, à reverser ensuite au Trésor Public.

Est-il possible de cumuler LMNP et Censi-Bouvard ?

La loi Censi-Bouvard permet d’investir dans des résidences de services (pour étudiants, seniors, de tourisme ou EHPAD) neuves ou rénovées. Le dispositif confère des avantages fiscaux conséquents, comme la récupération de la TVA (soit 20% du montant d’investissement) et la non-imposition des revenus locatifs perçus. Il permet également de déduire de ses impôts 11% du prix du bien pendant 9 ans. Cet avantage fiscal se calcule sur un prix d’investissement maximal de 300 000 €. La loi Censi-Bouvard est cumulable au statut LMNP et le complète.