Investisseurs immobilier : le guide
CAFPI Courtier en crédit
Dipositifs et régimes fiscaux

Investissement immobilier : louer en vide ou en meublé ?

Lorsque vous investissez dans l'immobilier, vous devez choisir entre location vide et location meublée. Mais quel modèle est le plus rentable ? Et quels sont les avantages et inconvénients de chacun ?

Guide investisseurs: vide ou meublé ?

Avantages et inconvénients d'une location vide / meublée

Investir dans un bien immobilier meublé possède de nombreux avantages :

  • Le loyer fixé peut être plus élevé en raison des prestations supplémentaires
  • Le meublé, encore rare, permet de se démarquer de la concurrence
  • Le bail de location meublée est plus souple, donc moins risqué en cas de loyers impayés
  • La fiscalité est plus avantageuse

La location meublée possède également quelques inconvénients :

  • Les durées de location étant plus courtes, la rotation des locataires est plus importante
  • Les vacances locatives sont plus fréquentes entre deux locataires
  • Les meubles et équipements doivent être régulièrement entretenus et renouvelés
  • L’investissement de départ est plus élevé

 

Si vous ne souhaitez pas louer votre bien meublé, sachez que la location d’un bien vide présente également de nombreux avantages :

  • Une rotation des locataires plus rare grâce à un bail plus long et moins souple
  • Moins de vacances locatives entre deux locataires
  • Un investissement de départ limité au prix du bien immobilier
  • Moins de travaux de maintenance

La location vide possède également quelques inconvénients :

  • Le loyer fixé est moindre qu'en meublé
  • La concurrence est plus rude car il existe plus d'offres en vide qu'en meubl
  • La fiscalité est moins intéressante
  • Le bail de location est plus rigide et donc plus risqué en cas de mauvais payeur

Les conséquences fiscales de la location vide / meublée

Les conséquences fiscales d'une location vide ou meublée joueront un rôle déterminant sur votre choix de location.

Les revenus générés par une location vide constituent des revenus fonciers. Deux régimes fiscaux co-existent :

  • Le micro-foncier, applicable si vos revenus locatifs sont égaux ou inférieurs à 15 000 € par an, vous permet de bénéficier d'un abattement de 30% sur vos revenus locatifs
  • Le régime réel, sans plafond, vous permet d'imputer vos charges et de déduire les déficits fonciers de vos revenus globaux à hauteur de 10 700 € par an

Les revenus gérés par une location meublée constituent des revenus BIC (bénéfices industriels et commerciaux). En location meublée non-professionnelle (LMNP), deux régimes fiscaux co-existent :

  • Le micro-BIC, applicable si vos revenus locatifs n'excèdent pas 32 600 € par an, vous permet de bénéficier d'un abattement de 50% sur vos revenus locatifs
  • Le régime réel, sans plafond, vous permet d'imputer vos charges et de créer un déficit imputable aux loyers perçus