Premier achat immobilier : le guide
CAFPI Courtier en crédit
L'achat

Acte de vente : comment se passe la signature ?

Guide 1er achat immobilier: signature de l'acte de vente

Un acte de vente certifie le changement de propriétaire d'un bien. Il est rédigé par le notaire, qui enregistre la transaction et envoie alors une demande de déblocage des fonds à la banque. Procédure, délais, règlement des différents frais, rôle du notaire... Le point sur cette étape primordiale.

Acte d'achat : quel est le rôle du notaire ?

Le rôle du notaire est de s'assurer de l’officialisation de la vente. Il permet de garantir aux deux parties une sécurité judiciaire lors de la transaction. Expert en droit, le notaire est aussi un professionnel de confiance chez qui transite le paiement du bien jusqu'à la signature définitive et la remise des clés.

Devez-vous obligatoirement faire appel à un notaire ?

Pour que la transaction soit valable entre les deux parties et, vis-à-vis des tiers, la signature de l'acte de vente chez le notaire est incontournable. C'est en effet lui qui publie la vente au service de la publicité foncière, action obligatoire pour qu'une vente soit jugée comme valide. Le recours au notaire est donc obligatoire non seulement d'un point de vue légal, mais aussi pour votre sécurité.

Est-il possible de choisir le même notaire que le vendeur ?

Il est tout à fait possible de choisir le même notaire que le vendeur. Nous vous conseillons toutefois de faire appel à votre propre notaire, qui sera avant tout là pour défendre vos intérêts. Faire appel à un second notaire vous garantit plus de sécurité au moment de la vente. Vous n'aurez pas à payer de frais supplémentaires, les deux notaires se partageront les émoluments et débours.

Qui paie les frais de notaire ?

Généralement, c'est à l'acheteur de s’acquitter des frais de notaire.

Les formalités à valider avant la signature

Une dizaine de jours avant la date de signature de l'acte de vente, la banque débloque le prêt pour le notaire. Ce dernier s'occupe ensuite des dernières formalités (calcul de l'éventuel impôt sur la plus-value pour le vendeur, formalités de publicité...).

Comment payer votre bien immobilier ?

Le versement du prix de vente doit être effectué quelques jours avant la signature chez le notaire. Il doit être fait par virement bancaire directement auprès de la comptabilité du notaire, chez qui l'argent transite en attendant d'être versé à l'acheteur lors de la signature de l'acte de vente.

Quel est l'échéancier de paiement pour une construction ?

L'échéancier de paiement vous permet de ne pas payer la construction de votre maison d'un seul coup, mais par fractionnement.
L'échelonnement des paiements se compose au maximum comme suit :

  • 15% à l'ouverture du chantier
  • 10% à l'achèvement des fondations
  • 15% à l'achèvement des murs
  • 20% lorsque la maison est hors d'eau
  • 15% lorsque la maison est hors d'air
  • 20% à l'achèvement des travaux (équipements, menuiserie, plomberie, chauffage, électricité...)
  • 5% réglés à la réception du bien ou à la levée des réserves

Les papiers à fournir lors de la signature chez le notaire

Tous les papiers nécessaires à l'achat de votre bien immobilier doivent, en principe, être fournis au moment de la signature du compromis. Pour la signature de l'acte de vente définitif, emmenez avec vous votre dossier ainsi qu'une pièce d'identité valide.

La signature de l'acte de vente

La signature de l'acte de vente se fait obligatoirement chez le notaire, soit sur papier, soit sur support électronique. Les deux parties seront invitées à signer sur papier ou sur tablette après lecture de l'acte par le notaire.

À quel moment sont remises les clés ?

Les clés sont remises lors de la signature de l'acte de vente définitif.

Préemption urbain, DIA, délai de réponse : explications

Parmi les formalités de vente d'un bien immobilier, le droit de préemption urbain impose au vendeur un délai de deux mois qui permet à l'administration, si elle le souhaite, d'acheter le bien en priorité pour y entreprendre des travaux d’urbanisation. Le silence de l'administration pendant ces deux mois vaut renonciation.

Pour respecter ce droit, et si le bien se trouve en zone de préemption, le propriétaire à l’obligation d’informer la commune de son intention de vendre en envoyant une DIA (déclaration d’intention d’aliéner). Le compromis de vente sera alors signé sous réserve que le bien ne soit pas préempté par la commune ou la collectivité locale concernée. Dans le cas inverse, toute vente réalisée en violation du droit de préemption, sera nulle.