CAFPI
Crédit immobilier

Le prêt à taux mixte

Le crédit mixte mélange sécurité des emprunts à taux fixe et tarif attractif des prêts à taux révisables.
De plus, souvent proposé par les banques, il ouvre désormais une troisième voie aux emprunteurs et dope leur pouvoir d'achat immobilier.

Le concept est simple : un taux fixe est appliqué les premières années (entre 7 et 10 ans) puis un taux variable capé les dernières années.
Cette solution permet de bénéficier d’un taux plus bas pour le prêt fixe car la durée d’emprunt pour le taux fixe est également plus courte.

Ensuite, l’emprunteur continue à rembourser son crédit avec un taux variable. La partie variable au même titre que le prêt à taux variable, est calculée en fonction de l’Euribor, indice de référence. En mixant les taux fixes et les taux variables, il est alors plus simple d’obtenir un prêt immobilier plus avantageux.

Ce montage financier permet à l’emprunteur de bénéficier des avantages du taux d’intérêt fixe qui est souvent moins couteux et donc plus intéressant. L’emprunteur conserve ainsi une certaine sécurité.

Pour votre crédit immobilier CAFPI vous donne les clés

Quels sont les avantages du prêt à taux mixte ?

Les primo-accédant revendent leur résidence principale dans un délai de 7 à 10 ans. Ils peuvent donc revendre leur bien une fois arrivée à la partie variable, sans pénalités de remboursement anticipé. Cette levée de pénalités permet de compenser le risque pris sur la variation des mensualités.

Comment passer d’un taux fixe à un taux révisable ?

Pour le début du remboursement d’un prêt à taux mixte, cela se fait exactement comme un prêt à taux fixe. En effet, sur la durée du crédit immobilier, l’emprunteur a connaissance des mensualités de remboursement et donc à l’abri de mauvaises surprises. Lors du passage au prêt variable, le taux effectué à la première échéance est calculé sur le taux de référence du mois précédent.

Il est bon de savoir qu’en optant pour un prêt à taux mixte, lors du passage au prêt variable celui-ci est capé, c’est-à-dire qu’il ne pourra aller plus haut qu’un pourcentage déterminé en amont par l’organisme prêteur.

Lors du passage au crédit à taux variable, deux solutions s’offrent à l’emprunteur :

  • ​Option mensualité constante : cela aura un impact sur la durée de remboursement du crédit
  • Option durée constante : l’impact sera répercuté sur la fluctuation des mensualités.

Si l’emprunteur choisi un prêt à taux mixte et qu’il rencontre de légers problèmes lors du passage au taux variable, il est bon de savoir qu’au bout d’un an de révisable, il a la possibilité de passer au taux fixe (cette clause doit être prévue dans le contrat). Cependant, le taux sera établi en fonction du taux actuel (lors de la demande) auquel s’ajoutera une majoration.

Besoin d'être
accompagné ?

Détaillez votre projet
à nos conseillers spécialisés

DÉMARRER UNE ÉTUDE GRATUITE