CAFPI Courtier en crédit

Taux d'endettement

Pour savoir combien vous pouvez emprunter pour votre crédit à la consommation, il est important de connaître votre taux d’endettement.

A quoi correspond ce ratio ? Comment est-il calculé ? Dans les faits, qu’en est-il de la fameuse règle des 33 % à ne pas dépasser ?

Taux d’endettement : qu’est-ce que c’est ?

Le taux d’endettement correspond à la part du revenu mensuel consacrée aux remboursements de l’ensemble de vos prêts. Le taux d’endettement est un indicateur essentiel à prendre en compte si vous envisagez de contracter un emprunt.

En effet, si le poids que représentent les mensualités de ce nouveau prêt est trop important, le risque est que vous ayez du mal à couvrir vos autres charges financières.

A noter

Ce ratio ne doit pas être confondu avec le « taux d’endettement moyen » qui correspond au rapport entre le revenu disponible brut des français et les prêts en cours de remboursement. Ce taux permet donc d’avoir une idée de l’endettement global des ménages, là où votre taux d’endettement vous renseigne sur votre charge de remboursement.

Important : si vous avez des revenus modestes, l’indicateur du quotient familial (revenu net imposable divisé par le nombre de parts du foyer fiscal) est plus pertinent pour savoir si vous pouvez prétendre à un prêt.

Calculer son taux d’endettement

Pour connaître son taux d’endettement, il suffit de diviser le montant de vos charges fixes par celui de vos revenus :

  • Rentrent dans les charges : l’ensemble des mensualités des différents emprunts en cours, ainsi que toutes les dépenses récurrentes de type loyer, pension, factures d’électricité, etc.
  • Rentrent dans les revenus : vos salaires nets, dans le cas d’une activité non salarié, le montant de vos bénéfices, les primes contractuelles, les commissions, vos éventuels revenus immobiliers, vos rentes et pensions, les allocations sociales et autres aides. Certains établissements prêteurs ne prennent pas en compte les allocations dans le calcul du taux d’endettement. Dans tous les cas, les primes exceptionnelles et les indemnités maladie ne rentrent pas dans les revenus à inclure.

Multipliez le résultat par 100 pour obtenir un pourcentage.

Le saviez-vous ?

Pour connaître votre taux d’endettement rapidement et simplement, vous pouvez utiliser notre calculette de taux d'endettement

A noter :

Si vous empruntez à 2, il faudra inclure les revenus et charges de tous les cotitulaires du prêt.

Taux d’endettement : la règle des 33 %

Il est communément admis que le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33 % (en incluant les mensualités du nouveau prêt) pour pouvoir emprunter. Au-delà de ce seuil, les établissements prêteurs estiment que le risque d’impayés de la part de l’emprunteur est trop élevé.

Ceci étant dit, il existe certaines exceptions :

  • Pour les hauts revenus : le reste à vivre (c’est-à-dire la somme restante après le paiement de vos charges fixes) étant mathématiquement plus important chez les personnes qui ont des revenus élevés, les organismes prêteurs peuvent accepter un taux d’endettement allant jusque 50, voire 60 %.
  • Pour les fonctionnaires : les établissements prêteurs peuvent être plus souples avec le taux d’endettement maximal accepté pour les gendarmes, pompiers, enseignants, etc. En effet, leur sécurité d’emploi apporte une garantie supplémentaire.
  • Pour les prêts courts : si la durée de remboursement est courte, l’établissement financier a toujours l’option de la rallonger pour pouvoir diminuer le montant des mensualités. Il peut donc se permettre d’être un peu plus souple sur le seuil maximum du taux d’endettement.

Par ailleurs, aucune législation n’interdit la souscription d’un crédit avec un taux d’endettement supérieur à 33 %. Les établissements prêteurs sont libres de vous accepter ou de vous refuser l’emprunt, quel que soit votre taux d’endettement.

Si vous essuyez un refus auprès d’un prêteur, vous pouvez donc tenter votre chance ailleurs, vous n’aurez pas nécessairement le même accueil.

A noter

Quel que soit votre taux d’endettement, si vous envisagez d’emprunter une somme élevée, il est conseillé de prendre une assurance emprunteur pour couvrir votre emprunt. En cas de difficulté de remboursement liée à un incident couvert par le contrat (invalidité, inaptitude temporaire au travail, chômage, etc.), l’assurance pourra prendre le relais des versements de mensualités, partiellement ou totalement.

Obtenez le meilleur taux pour votre crédit
Sélectionnez votre projet
Quel montant ?
1 000 €
75 000 €
Quelle durée ?
7 ans
1 an
10 ans
Gratuit | Sans engagement | Réponse immédiate

D'autres projets ?
Découvrez nos fiches pratiques