2 min

MaPrimeRenov' : Quels sont les changements à prévoir en 2024 ?

MaPrimeRenov' : Quels sont les changements à prévoir en 2024 ? MaPrimeRenov' : Quels sont les changements à prévoir en 2024 ?

Dès le 1er janvier 2024, il sera plus difficile d’avoir accès au dispositif MaPrimeRenov’. Les conditions d’éligibilité se durcissent pour favoriser les travaux de rénovation globale. Le point sur la réforme MaPrimeRénov’ 2024 !

Qu'est-ce que MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRenov’ désigne le dispositif gouvernemental d’aide aux travaux de rénovation et de performance énergétique des logements.

On sait que le parc immobilier français est un mauvais élève en matière de lutte contre le dérèglement climatique. Le logement représente 45 % de la consommation finale énergétique du pays. Favoriser la transition énergétique des logements est donc une priorité.

Créé en 2020 et modifié régulièrement depuis, le dispositif peut apparaître complexe. Vous disposez d’un profil de couleur en fonction des ressources du foyer, du lieu d’habitation et du nombre de personnes :

  • ressources très modestes : MaPrimeRénov’ Bleu, 
  • ressources modestes : MaPrimeRénov’ Jaune,
  • ressources intermédiaires : MaPrimeRénov’ Violet,
  •  ressources aisées : MaPrimeRénov’ Rose, 

Puis, selon les travaux envisagés, vous bénéficiez d’une aide plus ou moins importante.

MaPrimeRénov’ peut se cumuler, sous conditions, avec d’autres aides à la rénovation énergétique :

  • les certificats d’économie d’énergie (CEE),
  • les aides des collectivités locales,
  • l’éco-prêt à taux zéro,
  • la TVA à taux réduit à 5,5 %.

Quels changements en 2024 ? Qui pourra bénéficier de MaPrimeRénov’ ?

La loi de finances pour 2024 prévoit une augmentation de 1,6 milliards d’euros portant à 5 milliards d’euros le budget MaPrimeRenov2024.

À compter du 1er janvier 2024, il faudra distinguer 3 catégories de travaux :

  • le changement isolé ou mono geste,
  • le bouquet de travaux de rénovation comprenant au minimum 2 types de travaux couverts par le dispositif,
  • les travaux de rénovation globale.

Effectuer un seul changement dans votre logement 

Les Français, propriétaires de passoires thermiques ne pourront plus bénéficier d’aides s’ils n’effectuent qu’un geste à la fois. Par exemple, changer votre chaudière n’ouvrira plus le droit à une aide MaPrimRenov’ pour améliorer la performance énergétique de votre logement classé F ou G.

Dans le cas d'un mono geste, l’aide MaPrimeRénov' sera réservée aux propriétaires de biens dont le DPE (diagnostic de performance énergétique) est classé entre A et E. Un (DPE) sera à réaliser en début de parcours, afin de mieux orienter les demandeurs et favoriser la rénovation et la performance.

MaPrimeRénov' Décarbonation entre en vigueur le 1er janvier 2024. Elle vise l'installation d'un système de chauffage à énergies renouvelables. Elle offre une augmentation de 1 000 € pour une pompe à chaleur air/ eau et 2 000 € pour une pompe à chaleur géothermique.

Réaliser plus de 2 types de travaux 

Vous voulez remplacer votre chaudière et isoler les murs ? MaPrimeRenov’ est possible quelle que soit la classe énergétique de votre logement.

Entreprendre les travaux de rénovation globale pour atteindre une performance énergétique

Cette rénovation globale implique deux gestes d’isolation et un geste de traitement de l’air a minima ainsi qu’un saut de 2 classes énergétiques dans le DPE à l'issue de la rénovation. Par exemple, vous isolez une maison par l’extérieur et changez les ouvertures et passez de la classe G à la classe E.

Pour un ménage aux ressources très modestes, le gain est important. Il peut ainsi atteindre 78 % des coûts de rénovation contre 62 % au maximum en 2023.

Le plafond de travaux finançables dépend du nombre de classes gagnées :

  • jusqu’à 40 000 € pour 2 classes gagnées ;
  • jusqu’à 55 000 € pour 3 classes ;
  • jusqu’à 70 000 € pour 4 classes.

La réforme MaPrimeRénov rend alors également obligatoire un accompagnement par une structure labellisée. Cet accompagnement, plus ou moins financé selon le niveau de ressources, permet de réaliser un audit énergétique. Il doit en outre déceler le programme de rénovation optimal.

Dans tous les cas, le recours à un prêt travaux complémentaire est la solution pour financer des travaux de rénovation. 
 

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 20/12/2023 à 15:15
Mis à jour le 20/12/2023 à 15:31
Dès le début de son parcours professionnel en 2017, Maitane a évolué dans le secteur du marketing digital. Curieuse, elle a tout d'abord travaillé dans une agence web puis, en 2020, elle rejoint l'équipe Marketing de CAFPI. Elle s'occupe de la partie actualité du crédit immobilier, assurance emprunteur et prêt professionnel sur le site cafpi.fr et l'animation des réseaux sociaux afin d'informer nos internautes. > Linkedin
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir un taux personnalisé

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 31 723 avis
230 Agences