CAFPI Courtier en crédit

Les garanties

Dans le cadre d’un achat de bien immobilier, tout acquéreur ayant recours à un prêt bancaire doit souscrire à l’une des garanties exigées par la banque prêteuse. C’est un élément essentiel pour obtenir l’accord de prêt immobilier de la part de l’établissement prêteur.

Pour accorder un prêt, la banque analyse la solvabilité de l’emprunteur, mais celle-ci peut évoluer au fil des années. Les garanties lui permettent donc, en tant que prêteur, de se protéger et d’obtenir, en cas de défaut de paiement de l’emprunteur, un remboursement partiel ou complet du montant prêté.

Dans une telle situation, ce dispositif juridique permettra aux établissements prêteurs de faire vendre le bien financé, afin de récupérer les fonds avancés.

On distingue 4 types de garanties, que nous vous détaillons dès maintenant.

Bon à savoir

Vous n’avez pas encore choisi votre garantie ? Tous les conseillers CAFPI se tiennent à votre disposition pour vous détailler les différentes solutions.

Le privilège de prêteur de deniers (PPD)

Le privilège de prêteur de deniers (PPD) garantit à la banque qu’elle sera indemnisée en priorité, en cas de saisie et vente du bien immobilier.

Ce dispositif, qui ne concerne que les biens anciens, n’est valide que si les actes de vente et d’emprunt sont établis chez un notaire.

Attention, en cas de remboursement anticipé du crédit, l’emprunteur devra demander la mainlevée de ce privilège, et de ce fait s’acquitter de frais de mainlevée.

Le cautionnement

Dans le cas du cautionnement, 3 acteurs sont liés : l’emprunteur, la banque prêteuse et un organisme de cautionnement. Le rôle de ce dernier est de rembourser les mensualités de crédit auprès de la banque, dans le cas d’un défaut de paiement de l’emprunteur. Il se retournera ensuite contre l’emprunteur.

Le type de caution le plus connu est la caution solidaire, c’est-à-dire lorsqu’une personne (même sans lien de parenté) ou une personne morale se porte caution pour l’emprunteur. Le cautionnement hypothécaire quant à lui implique qu’une tierce personne donne en garantie un bien réel lui appartenant.

Garantie préférée des emprunteurs, le cautionnement permet entre autres de récupérer une partie de la somme versée à l’issue du prêt et ne nécessite pas la présence d’un notaire (donc moins de frais à prévoir).

L’hypothèque

L’hypothèque consiste à donner un bien immobilier en garantie à la banque, bien qui pourra être saisi et vendu aux enchères en cas de non paiement du crédit par l’emprunteur.

Bien souvent, l’hypothèque est utilisée pour financer des travaux de construction ou renégocier un prêt, mais son coût est assez élevé puisque de nombreux frais s’y ajoutent. Enfin, en cas de remboursement anticipé du crédit ou de revente du bien, des frais de mainlevée s’appliqueront.

Le nantissement

Contrat liant l’emprunteur à la banque, le nantissement permet d’obtenir un crédit, tout en donnant en garantie une partie de son patrimoine financier.

Il porte sur des biens incorporels, tels un compte épargne, une assurance vie ou un compte de titres.
En cas d’impayés, le créancier bénéficiaire du nantissement pourra vendre les biens afin de se rembourser.

Besoin d'être
accompagné ?

Détaillez votre projet
à nos conseillers spécialisés

  • 15178 avis clients certifiés
    4,6 clients sur 5 sont satisfaits
  • Plus de 200 banques
    comparées

  • Plus de 230 agences
    en France et DOM-TOM