CAFPI Courtier en crédit
Crédit immobilier : guide du premier achat

9 critères pour bien choisir
son bien immobilier

Vous vous lancez dans votre premier achat immobilier et vous avez peur de faire le mauvais choix ? Pas de panique !
Prix au mètre carré, charges et impôts, dossier de performance énergétique…
Listons ensemble 9 critères à prendre en compte pour bien choisir son bien immobilier.

1. Le prix au mètre carré

Critère primordial lors d’un achat immobilier, le prix au mètre au carré doit retenir toute votre attention. Renseignez-vous sur les prix, afin de vous assurer de bien acheter au prix du marché.

2. Le profil du bien

Etage de l’appartement, nombre de pièces, présence d’un gardien ou d’un ascenseur, balcon, baignoire, vue, exposition de la maison, situation de la maison dans la résidence … Chaque logement possède son propre profil.
Dressez la liste des caractéristiques qui vous paraissent essentielles avant même de commencer vos recherches : vous éviterez ainsi les visites inutiles !

3. La qualité de la construction

Dès la prise de contact avec le propriétaire et/ou au cours de la première visite, essayez de déterminer la qualité de la construction.

Bon à savoir :

  • Regardez autour de vous : des travaux sont-ils à prévoir ?
  • Renseignez-vous : des rénovations ont-elles été effectué ?
  • Vérifiez également l'état des installations de plomberie et d'électricité,
  • Et contrôlez la toiture afin d'éviter les mauvaises surprises.

4. Le quartier et son environnement

Le choix de votre nouveau quartier est essentiel pour votre qualité de vie, mais aussi pour la revente future de votre bien immobilier.
Choisissez un quartier que vous appréciez, si possible proche de toutes les commodités : transports en commun, commerces, écoles.
N'hésitez pas à rendre visite à vos futurs voisins pour en apprendre plus sur les éventuels conflits de voisinage et sur la vie du quartier en général.

5. Les charges de copropriété

Dans le cas de l'achat d'un appartement, renseignez-vous au préalable sur les charges de copropriété. Si l'immeuble possède un ascenseur ou s'il dispose d'un gardien, les charges peuvent vite grimper et augmenter considérablement votre budget.

6. Les impôts locaux

Avant de vous lancer dans un achat immobilier, vous avez sans doute calculé votre capacité d’emprunt, votre taux d’endettement et le coût total de votre prêt, assurance comprise. Incontournables, les impôts doivent faire partie de vos calculs. Informez-vous auprès du propriétaire ou du service des impôts fonciers pour obtenir une estimation de votre future taxe foncière.

7. L'urbanisme (PLU / POS)

Vous avez repéré une maison que vous aimeriez acheter, et vous souhaitez l’agrandir ou y effectuer d’importantes rénovations ?
Renseignez-vous auprès de la mairie à propos des règles d’urbanisme. Vous saurez ainsi ce qui est autorisé ou non, ce que vous pouvez envisager ou non, car toutes les communes n'appliquent pas les mêmes règles en la matière.

8. Le dossier de performance énergétique (DPE)

Excellent outil pour connaître la consommation d’énergie pour le chauffage, l’eau, la climatisation et l’émission de gaz à effet de serre, le dossier de performance énergétique (DPE) est valable 10 ans. Il est obligatoire depuis 2011.

Le saviez-vous ?

Les performances sont classées de A à G : ainsi, plus le DPE de votre logement se rapprochera de la lettre A et moins vos factures d’énergie devraient être élevées !

9. Le droit de préemption

En principe, tout propriétaire a le droit de vendre son bien à la personne de son choix. Il existe toutefois une exception : le droit de préemption.

On distingue 2 types de droit de préemption :

  • Le droit de préemption urbain, qui s’applique auprès de la mairie de la commune
  • Le droit de préemption pour le locataire
     

Droit de préemption urbain

C’est une procédure permettant au conseil municipal de votre commune d’acquérir en priorité des biens sur des zones préalablement définies et pour lesquelles il est envisagé de réaliser des travaux d’aménagement urbain.
Le propriétaire n’est alors pas libre de vendre le bien à qui il souhaite.
Il est important de se renseigner pour vérifier que le logement ne soit pas en zone de préemption. Si c’est le cas, il faudra faire rédiger par votre notaire une DIA (Déclaration d’intention d’aliéner) pour faire valoir vos droits.

Droit de préemption du locataire

Le droit de préemption du locataire s'applique seulement si le bien est loué et en fin de bail. Ainsi, le locataire est prioritaire s'il souhaite l'acheter.
Lors de la mise en vente de son bien, le propriétaire bailleur doit envoyer une offre de vente à son locataire par courrier recommandé avec avis de réception. Le locataire dispose alors d'un délai de deux mois pour se décider.

Le bien immobilier que vous avez repéré remplit tous ces critères d’achat ? Il ne vous reste plus qu'à vous lancer dans ce magnifique projet immobilier !

N'hésitez pas à parler de votre projet à l'un de nos conseillers, qui se fera un plaisir de vous accompagner.

A retenir :

  • Pour bien choisir son bien immobilier, 9 critères importants sont à prendre en compte.
  • Chaque bien est unique : étudiez son prix au mètre carré, son profil, la qualité de la construction et son emplacement dans le quartier.
  • Obligatoire, le dossier de performance énergétique sera un outil concluant pour votre décision d’achat.
  • Pour ajuster votre budget, renseignez-vous sur les charges de copropriété éventuelles, et sur les impôts locaux.
  • Direction les administrations pour en savoir plus sur les règles d’urbanisme locale et le droit de préemption urbain éventuel.

Besoin d'être
accompagné ?

Détaillez votre projet
à nos conseillers spécialisés

DÉMARRER UNE ÉTUDE GRATUITE