L’acquisition immobilière permet de se constituer un patrimoine et/ou un revenu supplémentaire en cas de location. 
Avec les taux actuels, la souscription d’un crédit immobilier est souvent la meilleure solution pour financer un tel projet. Se pose alors la question de savoir à quel âge il est (encore) possible d’obtenir un prêt immobilier. Quelles conditions les banques imposent-elles aux emprunteurs séniors ? Quelle assurance emprunteur faut-il souscrire ? 
Il n’est pas toujours évident de contracter un emprunt immobilier après un certain âge sans les conseils avisés d’experts. En tant que professionnel en courtage immobilier, CAFPI vous dévoile quelques pistes pour vous aider.

Quel est l'âge limite pour emprunter ?

Les prêts immobiliers sont encadrés par de nombreuses lois à l’instar de la loi Lagarde et de la loi Hamon. Celles-ci ont pour rôle de contrôler et de protéger aussi bien les emprunteurs que les établissements financiers contre d’éventuels impayés par exemple. 

Théoriquement, la souscription d’un prêt immobilier est ouverte à toute personne majeure. Cela signifie qu’il n’y a pas d’âge limite pour demander un financement immobilier auprès de n’importe quel organisme de crédit.

Dans la pratique, l’âge peut cependant constituer un obstacle indirect à l’obtention d’un emprunt immobilier. Par exemple, il n’est pas toujours évident d’emprunter pour les jeunes de moins de 30 ans. Cela s’explique notamment par leur situation financière qui peut parfois être incertaine. Comme ils débutent dans la vie active, ils ne peuvent aussi parfois pas fournir un apport en prêt immobilier suffisant pour appuyer leur dossier. 

Les seniors ont plus de chance de décrocher un prêt immobilier que les jeunes actifs. Cependant, conscientes des risques encourus, les banques proposent généralement une durée de remboursement plus courte pour les crédits souscrits par les personnes âgées.

Le passage à la retraite avec une baisse de revenu

Bien qu’il soit tout à fait possible de souscrire un prêt immobilier après 50 ans, il existe néanmoins quelques contraintes à prendre en compte. En effet, les établissements financiers sont moins enclins à octroyer un financement avec un remboursement sur une durée de plus de 20 ans.

Bon à savoir

Les démographes relèvent un vieillissement de la population française. Selon l’INSEE, l’espérance de vie d’un homme est de 80 ans et 85 pour une femme.

Le passage à la retraite est aussi marqué par une baisse significative de revenu. Les banques vont ainsi proposer des solutions pour anticiper ce risque pour éviter que l’emprunteur se retrouve en situation de surendettement.

Certains organismes de prêt proposent des crédits modulables pour faire face aux éventuelles baisses de revenus de leurs clients. L’idée est de réduire la mensualité de l’emprunteur lors du passage à la retraite.

Les conditions du prêt immobilier à la retraite

Pour obtenir un financement immobilier à partir de 50 ans, l’emprunteur doit se plier aux exigences des établissements de crédit. 
Il devra aussi vérifier un certain nombre d’éléments pour éviter les mauvaises surprises, notamment :

  • le TAEG (taux annuel effectif global) proposé ;
  • le coût de l’assurance emprunteur du crédit immobilier.

Il est déconseillé de signer un contrat de prêt lorsque les mensualités ne sont pas adaptées à vos revenus. En effet, le coût d’un crédit immobilier contracté au moment de la retraite est souvent relativement élevé à cause des risques éventuels. L’assurance décès-invalidité sera plus importante, sachant qu’une surprime peut s’appliquer en fonction de l’âge du souscripteur. 

Dans certains cas, les établissements prêteurs peuvent demander d’autres garanties avant d’octroyer le financement souhaité. Si vous disposez d’un patrimoine via des biens immobiliers ou des placements financiers, la banque pourra par exemple mettre en place un nantissement ou une hypothèque.

Avantages et inconvénients d'acheter un bien immobilier à partir de 50 ans

Acheter un bien immobilier après 50 ans peut sembler risqué, mais ce type d’investissement comporte aussi des avantages considérables. 

Les avantages à souscrire un crédit immobilier après 50 ans

L’un des principaux atouts de contracter un prêt immobilier après 50 ans, c’est de pouvoir profiter d’un crédit dégressif à condition de partir à la retraite à 60 ans. Contrairement aux emprunteurs plus jeunes, les séniors bénéficient de mensualités plus faibles et adaptées à leurs revenus.
En cas de baisse de ressources, l’emprunteur peut faire un rachat de crédits pour adapter les échéances à sa capacité d’endettement. Cette opération consiste à regrouper plusieurs prêts en un seul pour profiter de mensualités réduites.

Les inconvénients d’emprunter après 50 ans

Même si les emprunteurs de plus de 50 ans qui obtiennent des crédits immobiliers sont de plus en plus nombreux, le coût de ceux-ci doit être pris en compte. Compte tenu de l’âge avancé du souscripteur, le risque de décès n’est pas à écarter. Il faut donc s’attendre à un taux d’assurance emprunteur plus élevé, voire une surprime.

Quel impact sur l'assurance emprunteur ?

En matière de prêt immobilier, les banques exigent systématiquement une garantie adaptée, surtout pour les financements importants. L’assurance emprunteur permet de prendre en charge le montant du crédit en cas de décès, d’arrêt prolongé de travail ou d’invalidité du souscripteur.

Si les compagnies d’assurance estiment que le profil de l’emprunteur est trop risqué, elles pourront refuser la demande de couverture. Selon l’âge du souscripteur, certains assureurs appliquent des exclusions de garantie ou une surcote sur la prime.

Pour éviter de souscrire un contrat d’assurance élevé, il est possible d’opter pour l’offre groupée proposée par l’établissement de crédit. En effet, la majorité des banques accepte de couvrir leurs clients jusqu’à 65 ans. 
Au-delà de cet âge, l’emprunteur ne sera pas indemnisé par l’assurance de prêt immobilier en cas de perte totale et irréversible de l’autonomie ou de décès. Il existe néanmoins deux possibilités :

  • la délégation d’assurance : elle est proposée par les compagnies d’assurance privées et permet de couvrir les emprunteurs de plus de 65 ans. En contrepartie, l’assuré devra prévoir une prime plus élevée ;
  • la convention AERAS (S'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) : elle est destinée aux emprunteurs ayant fait l’objet d’un refus de couverture auprès des assureurs à cause de leur âge ou de leur état de santé.

Emprunter avec une assurance décès ?

Avec l’âge, les risques de maladies graves augmentent, ce qui implique parfois une baisse conséquente de revenus. Si vous souhaitez souscrire un crédit immobilier après 50 ans en souscrivant une assurance décès, il faudra s’attendre à une prime élevée.

Dans le détail, les assurances décès et invalidité pour les séniors sont plus chères que pour les jeunes actifs. Pour un prêt sur 20 ans avec un taux d’intérêt de 2,5% par exemple, les principaux acteurs du marché proposent les taux d’assurance emprunteur suivants :

  • jeune emprunteur de moins de 35 ans : le taux de l’assurance de prêt immobilier varie entre 0,38% à 0,59%.
  • entre 35 à 55 ans : le taux d’assurance emprunteur s’élève entre 0,53% et 1,08%.
  • plus de 55 ans : l’assurance décès/invalidité est de 0,81% à 1,84%.

Concrètement, un sénior présente plus de risques de décès qu’un jeune emprunteur. C’est pourquoi les assurances appliquent des taux élevés pour couvrir le crédit en cas de disparition soudaine du souscripteur avant la fin du remboursement.

Certaines banques n’hésitent pas à fixer des limites d’âge pour les prêts immobiliers de moyenne et longue durée de plus de 10 ans. Renseignez-vous sur les conditions de la banque avant de signer une offre de crédit immobilier.

Comment un courtier peut-il aider à négocier un meilleur taux ?

L’offre de crédit immobilier est en constante évolution. C’est pourquoi il est nécessaire de se faire accompagner par un expert du courtage pour négocier le meilleur taux de prêt immobilier. En tant que courtier immobilier, CAFPI vous aide à profiter de conditions préférentielles en fonction de votre âge. 

Fort de notre expérience de plus de 40 ans, nous avons à cœur de vous proposer des offres de crédit immobilier accessibles au plus grand nombre. Grâce à notre large réseau de partenaires banques et assurances, nous mettons à votre disposition les meilleures solutions de financement immobilier.

À retenir

Souscrire un prêt immobilier dans une banque après 50 ans n’est pas toujours évident. Les établissements financiers prêtent sur de courtes durées pour éviter les risques d’impayé en cas de décès ou d’invalidité. 
Avant de concrétiser votre projet immobilier pendant votre passage à la retraite, voici les points que vous devez prendre en compte :

  • s’attendre à une assurance de crédit immobilier élevée : faites-vous accompagner par un courtier pour faire jouer la concurrence et réduire le coût de votre couverture.
  • disposer d’un patrimoine mobilier ou immobilier est un atout : assurance vie, placement financier…
  • faire appel à un courtier immobilier : chez CAFPI, nos experts vous accompagnent dans le montage de votre dossier pour obtenir les meilleures solutions de financement après 50 ans.
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 16/08/2022
Mis à jour le 16/08/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité
  • Crédit immobilier après 50 ans : comment faire ?

    En cours de lecture

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 25 557 avis
230 Agences