CAFPI
Crédit immobilier

Le prêt In Fine

Le prêt In Fine est un prêt « non amortissable » favorable aux investisseurs qui souhaitent financer un bien immobilier destiné à la location ou exceptionnellement pour l’acquisition d’une résidence principale.

Son remboursement s'effectue en deux temps :

  • Pendant toute la durée du prêt, l'emprunteur ne rembourse mensuellement que les intérêts d'emprunts et les mensualités d’assurance
  • Le capital emprunté n'est remboursé qu'au terme de l'emprunt, en une seule fois

Pour en bénéficier, l'emprunteur doit réussir à démontrer la stabilité de sa situation financière pour les années qui suivront la souscription à son prêt immobilier.

A savoir

Cette solution s’adresse à des foyers fiscaux fortement imposés, avec un taux d’imposition supérieur en général à 30 % et disposant généralement de foncier.

Autrement dit, l'emprunteur devra justifier qu'il dispose des ressources nécessaires, à l'échéance du prêt, pour pouvoir rembourser le crédit immobilier en une seule fois et dans sa totalité.

Néanmoins, la banque s'assure de la capacité de remboursement de l'emprunteur, en lui imposant un versement unique et/ou des versements mensuels sur un produit d'épargne qu'elle aura choisi (une assurance-vie par exemple) d'un montant prédéterminé. Cette épargne alimentée progressivement jusqu'à l'équivalent du capital emprunté, représente ainsi une garantie de remboursement à l'échéance du prêt immobilier.

Pour votre crédit immobilier CAFPI vous donne les clés

Qui peut bénéficier d’un prêt In Fine ? 

Il peut être souscrit aussi bien, par un particulier que par un professionnel ou encore une société civile ou commerciale.

Quel est le montant et la durée d’un prêt In Fine ?

Le montant du capital accordé n’est pas plafonné, sa valeur minimale est de 21 500 €.
Il n’y a pas de montant maximal.

Le crédit immobilier In fine est accordé pour une durée moyenne comprise entre 3 et 25 ans

Quels sont les avantages du prêt In Fine ?

Le principal avantage du prêt In Fine est fiscal.
En effet, l'investisseur peut déduire de ses revenus locatifs, les intérêts d'emprunts dont le montant total est plus élevé que pour un prêt immobilier classique. Il bénéficie d’une plus petite mensualité compte tenu du différé de remboursement du capital et d’un volume d’intérêts à déduire plus important en l’absence d’amortissement.

En parallèle de son crédit immobilier, l'emprunteur souscrit à une assurance-vie, cela signifie que dans l'hypothèse où ce dernier décède, les héritiers bénéficieront du bien immobilier 

Besoin d'être
accompagné ?

Détaillez votre projet
à nos conseillers spécialisés

DÉMARRER UNE ÉTUDE GRATUITE