CAFPI Courtier en crédit
Crédit immobilier : guide du premier achat

Apport minimum

Pour monter le meilleur dossier de crédit immobilier, un apport personnel est un atout certain. Mais si vous êtes primo-accédant, vous ne disposez peut-être pas d’une épargne importante.
Comment calculer le montant idéal ? Les banques exigent-elles un montant d’apport minimum ? Il existe des solutions pour rassurer les banques si vous n’avez pas beaucoup épargné.

Quel montant d’apport personnel minimum ?

Votre apport personnel est constitué de votre épargne mais aussi de certains prêts aidés, comme le prêt à taux zéro ou le Prêt Action Logement.

Certaines banques exigent un montant minimum d’apport personnel pour couvrir les frais (frais de notaire, frais d’agence si vous passez par une agence, frais de courtage, frais bancaires, etc.), autour de 10 % de la somme globale. Si vous parvenez à réunir 20 à 30 % du montant de votre logement, vous aurez ainsi un dossier plus solide vis-à-vis des banques. Si vous faites appel à un courtier, il pourra négocier de très bonnes conditions pour votre crédit immobilier.

Ce pourcentage est calculé sur le prix du logement envisagé, frais d’agence immobilière inclus. Par exemple, vous voulez acheter une maison 145.000 euros + 5.000 euros de commission d’agence. Vous disposez de 8.000 euros sur un Livret A, 6.000 euros sur un contrat d’assurance vie et 4.000 euros de participation aux bénéfices de l’entreprise. Votre apport personnel est de (8.000 + 4.000 + 6.000) / (145.000 + 5.000), soit 12 %.

Bon à savoir :

Un apport personnel n’est pas obligatoire ! Vous pouvez tout à fait emprunter tout l’argent nécessaire à votre projet immobilier. On parle alors de financement à 110 % si cela couvre alors aussi les frais de notaires et les frais accessoires à l’achat.

Comment monter un bon dossier de financement avec un apport personnel minimal ?

Les banques sont rassurées sur votre sérieux et votre capacité à rembourser un prêt immobilier si vous avez montré une capacité à mettre de l’argent de côté régulièrement.
Mais vous pouvez présenter un très bon dossier aux banques même sans apport personnel ou avec un apport réduit entre 5 et 10 %.
C'est ici que le rôle du courtier en crédit immobilier peut faire une différence. Avec sa connaissance fine des montages de prêts et des conditions des partenaires bancaires, il va pouvoir optimiser la présentation de votre dossier, notamment en travaillant les atouts suivants :

  • Votre situation professionnelle stable : vous êtes en CDI (contrat à durée indéterminée) ou fonctionnaire ou vous êtes dans un secteur professionnel porteur ;
  • Votre situation financière maîtrisée : vous n’êtes pas à découvert tous les mois et ne payez pas de frais bancaires, vous maîtrisez votre budget et payez votre loyer régulièrement, etc. ;
  • Votre projet immobilier cohérent : votre futur logement est bien situé et sera facile à revendre, le prix correspond au marché, votre dossier de financement est complet et clair, vous ne vous endettez pas au-delà de 30 % de vos revenus ;
  • Votre épargne à conserver : avec les taux de crédit immobilier très bas, vous avez peut-être intérêt à montrer que vous avez des placements financiers qui rapportent plus que le coût d’un crédit. Faites-les valoir dans votre dossier de financement même si vous ne voulez pas les mobiliser pour votre projet immobilier.

A retenir :

  • L’apport personnel minimum est généralement de 10 % du montant de l’achat immobilier.
  • ll n’est pas obligatoire mais contribue à obtenir les meilleures conditions pour votre dossier de prêt immobilier.
  • Il rassure les banques sur votre projet mais ce n’est pas le seul atout d’un bon dossier de financement.

Besoin d'être
accompagné ?

Détaillez votre projet
à nos conseillers spécialisés

DÉMARRER UNE ÉTUDE GRATUITE