Taux bancaire particulier, le taux annuel effectif global, ou TAEG permet de mesurer le coût total d’un crédit. Indicateur normé utilisé dans toute l’Union Européenne, c’est le meilleur outil disponible pour comparer deux offres de crédit, en plus d’être un argument important pour la négociation d’un prêt.
Mais que signifie vraiment cet acronyme ? Quels sont les avantages et les limites de cet indicateur ? Quelle est la différence entre TAEG et TEG ? 
On vous dit tout ce que vous devez savoir sur le taux annuel effectif global.

TAEG : définition

Le taux annuel effectif global permet d’exprimer le coût d’un crédit dans sa globalité. Il prend alors en compte tous les frais liés au crédit, que ce soit pendant la durée de remboursement ou au moment de sa souscription. 

​Exprimé en pourcentage annuel de la somme empruntée, le il permet d’évaluer la somme totale à rembourser en cas de souscription à un crédit immobilier ou à un crédit à la consommation.

Il est calculé sur une base annuelle, quelle que soit la durée du crédit, et ne doit pas dépasser le taux d’usure légal fixé par la Banque de France, c'est-à-dire le taux maximal légal applicable en France.
On retrouve cet instrument de protection des consommateurs, et de comparaison des prêts sollicités, dans l’ensemble de l’espace européen.

Son intérêt est de pouvoir comparer plusieurs offres de prêt en un coup d’œil et de savoir laquelle est la plus avantageuse, à condition que le montant du prêt soit identique. 
Dans le cadre d’un prêt immobilier, le TAEG prend en compte de nombreux éléments :

  • intérêts bancaires (taux d’intérêt nominal, dit "de base"), hors intérêts intercalaires dans le cadre d’un achat en VEFA ;
  • frais de dossiers ;
  • frais d’assurance (assurance de la banque ou d’un autre établissement, tant qu'elle est souscrite en même temps que le prêt lui-même) ;
  • frais de garantie (hypothèque, prêteur de deniers, crédit logement) ;
  • frais payés à des intermédiaires (comme les frais de courtage) ;
  • frais d’évaluation du bien immobilier (versés à l’agent immobilier) ;
  • et tous les autres frais imposés pour l’obtention d’un crédit (frais bancaires).

Le  taux annuel effectif global d’un prêt immobilier ne prend pas en compte les frais de notaire, qui sont inhérents à un achat immobilier mais n’ont aucun lien avec le crédit. D’ailleurs, ces frais sont souvent couverts par l’apport initial, soit la somme apportée par l’emprunteur avant qu’il ne souscrive à son emprunt.

Bon à savoir

C’est la loi Scrivener qui a rendu obligatoire la publication du TAEG. Depuis, les établissements de crédit ont l'obligation d'indiquer le TAEG dans les publicités, les offres préalables de crédit et dans les contrats de prêt.

Comment calculer le TAEG ?

La calcul du TAEG est complexe : il est quasiment impossible de la résumer en une formule, car il dépend de nombreux éléments : capital emprunté, taux débiteur fixe annuel, durée de l'emprunt, assurance, montant des frais de dossier… C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les organismes prêteurs doivent obligatoirement l’afficher : le consommateur ne peut l’évaluer seul.

Une formule simplifiée permet cependant de l’évaluer, du moins, de comprendre sa méthode de calcul :

TAEG = [ (montant total à rembourser - montant de l’emprunt) / montant de l’emprunt ] x nombre total de mensualités

Le montant total d'un prêt à rembourser se calcule de la manière suivante :

Montant total à rembourser = montant des mensualités x nombre total de mensualité + total des autres frais éventuels

TAEG fixe et variable : quelles sont les différences ?

Le TAEG est directement lié au taux d’intérêt d’un prêt, qui peut être fixe ou variable. Il est donc tout à fait logique que les banques proposent deux types de taux annuel effectif global : le TAEG fixe et le TAEG variable. 

Le TAEG fixe

Dans ce cas, les intérêts sont constants sur toute la durée du prêt. Sans intervention de votre part (renégociation ou rachat de crédit), les échéances et la durée du crédit ne pourront être modifiées. Avec un TAEG fixe, vous disposez alors d’un tableau d’amortissement qui vous permet de connaître le montant de vos mensualités pendant toute la durée du crédit. 

L’avantage du TAEG fixe est la sécurité qu’il engendre : vous maîtrisez le montant de vos mensualités, et même si elles sont un peu plus élevées qu’avec un TAEG variable, elles ne pourront pas augmenter durant toute la période de remboursement du crédit. Le TAEG fixe présente également l’avantage, au moment de la recherche de financement, d’être plus simple à comparer d’un crédit à l’autre.

Le TAEG variable

On parle de TAEG variable ou révisable lorsque le taux annuel effectif global suit l’évolution d’un indicateur financier spécifique, aussi appelé indice de référence. Les banques optent généralement pour l’Euribor, un taux européen interbancaire, utilisé par les banques lorsqu’elles empruntent les unes aux autres.

Techniquement, on ne peut pas calculer un TAEG variable, puisque le coût total du crédit ne peut être connu à l’avance. Le montant des mensualités peut aussi bien varier à la hausse qu’à la baisse. Un TAEG variable est une information fournie à titre indicatif, en aucun cas un engagement de la part de la banque.

Avec un TAEG variable, les mensualités sont souvent assez faibles en début de période de remboursement, mais elles peuvent augmenter au fil du temps. 

Bon à savoir

Notez aussi la définition de l’intérêt débiteur TAEG, plus couramment appelé agio : il représente le taux d’intérêt des sommes que la banque prête aux comptes étant à découvert.

Les avantages du TAEG

L’avantage incontournable du taux annuel effectif global,  c’est qu’il permet de comparer efficacement les offres de crédit émises par les différentes banques.

Grâce à lui, vous disposez d’un référentiel commun : tous les coûts associés au crédit sont pris en compte et vous pouvez comparer les offres en toute transparence. 

En outre, vous connaissez en détail le coût total de votre crédit : pas de frais cachés, pas de mauvaises surprises.

Enfin, comme il doit être annoncé sur les publicités et offres préalables de prêt, le TAEG devient un atout de négociation auprès des banques : vous connaissez le coût exact de votre crédit, la somme que vous devrez débourser et pouvez par conséquent négocier pour obtenir la meilleure offre de prêt.

Important

Même avec des durées de remboursement différentes, il reste aisé de comparer différents crédits grâce au TAEG. Cela vous permet d’ajuster la durée de remboursement de votre crédit en fonction de son coût global, assurance comprise, et non uniquement en fonction de l’évolution du taux nominal !

Quelques erreurs à éviter

S’il est extrêmement utile pour comparer les offres de crédit et repérer les frais cachés, le TAEG connaît toutefois quelques limites. Il convient de les connaître afin d’éviter les mauvaises surprises. 

Exclusion des frais de notaire

Souvenez-vous, le calcul du TAEG exclut les frais de notaire. Or, ils constituent une part importante du coût total d’une opération immobilière ! 
Si les frais de notaire n’entrent pas dans le coût total du crédit, ils entrent directement en compte dans l’évaluation de votre budget. Pour connaître le coût total de votre achat immobilier, vous devez penser à ajouter environ 10 % du prix du bien lors de vos calculs (5 % pour un achat dans l’immobilier neuf).

Exclusion d’autres frais

D’autres frais ne seront pas intégrés au calcul du TAEG, notamment les frais liés à la modulation ou au report d’échéance ou les indemnités de remboursement anticipé (IRA). Vous devez évaluer vous-même le montant de ces frais et leur impact sur le coût total de l’opération. À noter que certains frais peuvent être négociés avec la banque au moment de souscrire le crédit, notamment les IRA. De même, la modulation et le report d’échéance ne sont pas systématiquement facturés par les banques : il faut donc bien se renseigner sur les conditions d’emprunts proposées ! 

Calcul différent suivant les banques

Une autre limite du TAEG réside dans son calcul : bien que celui-ci soit commun à tous les organismes prêteurs, il peut être calculé différemment d’un établissement à l’autre.

Cas d’un prêt à taux variable

Avec un prêt à taux variable, le coût total du crédit ne pourra être connu à l’avance, puisque les variations de taux ne peuvent pas être anticipées.
Calculé sur la base du taux de la première année du crédit, le TAEG sera alors ici seulement informatif. Il faut garder à l’esprit que, dans le cadre d’un prêt à taux variable, le TAEG est plus bas au début du remboursement du crédit qu’au bout de quelques années. 

Cas d’une délégation d’assurance

Dans le cas d’une assurance de prêt immobilier souscrite auprès d’un autre établissement que l'établissement prêteur, le TAEG communiqué pourra l’être sans le coût de l’assurance, ce qui faussera le coût total du crédit. Il faudra alors effectuer soi-même le calcul du véritable TAEG de son crédit, taux d’assurance compris. Soyez rassuré cependant : la délégation d’assurance permet de faire baisser le TAEG de son crédit dans la grande majorité des cas. Il faut juste ne pas se laisser amadouer par un TAEG hors assurance, qui vous paraîtra particulièrement bas par rapport à un autre.

Cas d’une hypothèque

En cas d’hypothèque et de revente du bien immobilier, le TAEG n’intègre pas les frais de mainlevée de l’hypothèque. Là encore, cela faussera légèrement le coût total du crédit. 

Bon à savoir

S’il est précieux pour avoir une idée du coût global de son crédit, le TAEG est un indicateur à utiliser avec modération.
Pour une vision complète et nuancée, prenez également en compte le coût total du crédit en euros, ainsi que l’ensemble des avantages offerts par l’établissement prêteur (exonération des IRA, modulation d’échéance incluse…).

Pour calculer le taux annuel effectif global de votre crédit immobilier ou de votre crédit à la consommation de manière simple et rapide, n'hésitez pas à contacter un de nos courtiers. Il vous aidera non seulement à comparer le TAEG de vos offres de prêt, mais aussi les conditions d’emprunt proposées dans leur ensemble.

Quelle est la différence entre le TAEG et le TEG ?

Définition du TEG

Jusqu’en octobre 2016, on parlait de taux effectif global (TEG) pour les crédits immobiliers. Avec une méthode de calcul plus simple, le TEG intégrait alors moins de frais que le TAEG. 
Il prenait en compte le taux d'intérêt, les frais de garantie, les frais de dossier et d’inscription ainsi que les éventuelles primes d’assurance. 

Différences avec le TAEG

C’est par souci de précision et d’uniformisation à l’échelle européenne que le TAEG est venu remplacer le TEG le 1er octobre 2016. 
C’est désormais le TAEG qui est utilisé pour comparer les offres de crédits, quel que soit le type de crédit. Le TEG reste utilisé uniquement pour les offres de prêts adressées aux entreprises et professionnels.
La méthode de calcul du TAEG intègre de plus nombreux frais liés au crédit, comme l’assurance chômage ou l’assurance décès invalidité. Il offre alors plus de précision à l’emprunteur que le TEG.

Calcul du TEG par rapport au calcul du TAEG

Le TEG est exprimé en pourcentage mensuel de la somme totale payée.
Calculé à l’aide d’une méthode proportionnelle, il exprime le coût mensuel d’un crédit. Il doit alors être multiplié par 12 pour exprimer son coût annuel, sans prendre en compte les différentes variations qu’il peut y avoir d’un mois à l’autre. En effet, même lorsque les mensualités sont fixes, leur répartition entre remboursement du capital et paiement des différents frais (assurance, frais de dossiers, intérêts) varie pendant toute la durée du crédit.
Le TEG ne permet pas de rendre compte de ces variations ! Le TAEG, lui, est le pourcentage annuel de la somme empruntée.
Sa méthode de calcul, basée sur la méthode actuarielle, permet d’intégrer directement les variations qui peuvent avoir lieu sur une année de remboursement.

À retenir
  • Le taux annuel effectif global (TAEG) correspond au taux d'intérêt proposé par la banque pour son crédit.
  • Il regroupe tous les frais engendrés par l’obtention d’un crédit : intérêts bancaires, frais de dossiers, frais d’assurance, frais de garantie, etc…
  • Sa formule de calcul est complexe : c’est pourquoi une forte transparence des banques est exigée afin de communiquer le TAEG à chaque offre de crédit émise.
  • On distingue TAEG fixe et variable, selon que l’emprunteur opte pour des mensualités fixes et constantes ou variables.
  • L’avantage majeur du TAEG est la transparence qu’il offre, permettant de comparer facilement et efficacement des offres de crédits de plusieurs banques, pour un même montant emprunté. Il sert aussi à connaître le coût global de son crédit, et est donc un bon outil de négociation.
  • Prenez garde aux quelques limites de cet indicateur, le TAEG ne prenant pas en compte certains frais ou étant calculé différemment selon les banques.
  • Jusqu’en septembre 2016, on parlait de taux effectif global (TEG) pour comparer les prêts immobiliers et de TAEG pour les prêts consommation. Depuis 2016, le TAEG est le seul taux de référence.
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 07/11/2019
Mis à jour le 07/07/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 25 557 avis
230 Agences