Avec CAFPI, découvrez comment renégocier le prix de votre bien immobilier. Nous vous expliquons par ailleurs la manière de renégocier le taux d’intérêt appliqué à votre crédit immobilier. Découvrez aussi comment faire un bon rachat de crédit pour réduire le total de vos mensualités. Négocier sera au cœur de toutes vos démarches !

17

Renégocier : quand, pourquoi, comment ?

Tous les emprunteurs, ayant un bon profil client, peuvent prétendre à la renégociation de leur prêt. L’objectif pour eux est de réduire leurs mensualités et/ou baisser la durée du prêt.

Pour renégocier son crédit, il est recommandé de se rendre chez son courtier en crédit immobilier et d’évaluer avec lui la faisabilité de la renégociation, les gains potentiels, etc.

Pensez à bien préparer votre rendez-vous en amont en rassemblant tous les documents relatifs au prêt en cours et tous les documents attestant de votre situation actuelle et prouvant qu’une renégociation est opportune.

Lire l'article
27

Les frais de renégociation de prêt immobilier

Vous avez signé un crédit immobilier depuis quelques années ? Vous avez l’impression que votre taux immobilier est plus élevé que les taux actuels ?

Avant de discuter renégociation de crédit immobilier avec votre banque, il est essentiel d’avoir en tête tous les frais engendrés par une telle opération : frais de dossier, frais d’avenant, frais de garantie éventuels, indemnité de remboursement anticipé...

CAFPI fait le point sur ces éléments et vous livre les bons conseils pour limiter ces frais de renégociation.

Lire l'article
37

Demande de prêt immobilier refusé : quelles solutions ?

Au moment où l’établissement de crédit reçoit votre demande, il procède à l’étude de votre dossier. Le but étant de déterminer votre capacité d’emprunt et de remboursement. 

Les raisons d’un refus de crédit immobilier sont multiples : mauvaise gestion de compte, apport personnel insuffisant, absence d'assurance emprunteur...

Découvrez les conseils de CAFPI pour éviter un refus et les alternatives à connaître si cela se produit.

Lire l'article
47

Différence entre rachat et renégociation

Si elles sont proches au sens où elles peuvent permettre d’équilibrer votre taux d’endettement, le rachat de crédits et la renégociation de crédit sont pourtant deux opérations bien distinctes.

Profitant de la baisse des taux d’intérêts, de nombreux ménages tentent de renégocier leur crédit immobilier. Cette renégociation se fait avec l’aide d’un courtier, en fonction de la situation et du profil de l’emprunteur.

La mission du courtier sera de sonder plusieurs banques, muni de votre dossier et de vous proposer quelle banque est la plus avantageuse.
La première différence concernant le prêt immobilier, est que la renégociation se fait auprès de la même banque, alors que le rachat de crédit s’effectuera auprès d’une ou plusieurs banques concurrentes. Donc, si une banque refuse de renégocier le crédit, il est toujours possible de faire racheter son crédit auprès d’un nouvel établissement bancaire.

Une autre différence entre le rachat de crédits et la renégociation se situe au niveau du coût : pour une renégociation, des frais d’avenant sont à prévoir, tandis que davantage de frais devront être réglés pour un rachat de crédit d’un prêt immobilier (à savoir : des indemnités de rachat anticipés (IRA) ajoutés à des frais liés à la mise en place d'une nouvelle garantie).

Lire l'article
57

Comment bien négocier le prix de votre bien immobilier ?

Vous avez trouvé le bien immobilier de vos rêves (maison ou appartement), mais son prix est trop élevé ? C’est le moment de négocier !

Étape incontournable et indispensable du processus d’achat, négocier ne doit pas vous faire peur. Prix net vendeur et frais d’agence, découvrez comment bien négocier le prix de votre bien immobilier !

En outre, tous les frais annexes (frais de notaire, montant des intérêts, montant de l’assurance, garanties) sont calculés sur le montant emprunté. Ainsi, en plus de vous faire faire des économies sur la valeur du bien, baisser le prix vous permettra de baisser tous les autres frais liés à votre investissement.

Lire l'article
67

Bien négocier votre prêt immobilier : nos conseils

Il ne faut pas négliger la négociation pour avoir le meilleur taux de crédit immobilier pour votre projet. Voici nos meilleurs conseils pour vous aider à mieux négocier.

Déléguez votre assurance emprunteur 

L’assurance de groupe (celle qui est proposée par votre organisme prêteur) fait partie des dépenses les plus importantes liées à votre prêt immobilier. Cette offre d’assurance emprunteur est souvent moins intéressante que celle d’un prestataire extérieur. 

En effet, vous pouvez souscrire votre assurance emprunteur en délégation. Cela vous permet de gagner quelques dizaines d’euros par mois, des économies qui s’accumulent en quelques centaines d’euros par an. Il est alors possible d’économiser des milliers d’euros sur la totalité de son crédit immobilier pour des garanties identiques. 
La loi permet la délégation d’assurance dès lors que le nouvel assureur propose des garanties équivalentes à celles de la banque. 

Bon à savoir

Grâce à la loi Lemoine, on peut désormais faire une résiliation d’assurance emprunteur à tout moment. Cette loi s’applique depuis le 1er juin 2022 pour les nouvelles offres de crédits. Si vous avez un contrat d’assurance emprunteur en cours, vous pourrez bénéficier de cette mesure dès le 1er septembre 2022.

Demandez à la banque de supprimer l’IRA 

L’organisme prêteur vous demandera une Indemnité de Remboursement Anticipé (IRA) si vous voulez un jour rembourser par anticipation votre prêt immobilier. 

Ces frais correspondent à 6 mois d’intérêts sur le capital que vous voulez rembourser par anticipation au taux moyen de votre crédit. Ils ne peuvent également pas dépasser 3 % du capital restant dû.

Vous pouvez faire une négociation pour que ces indemnités en soient exonérées. Cependant, vous devez le demander à votre organisme prêteur au moment où vous déposez votre demande de crédit.

Faites jouer la concurrence 

Il est indispensable de consulter plusieurs organismes de prêt pour trouver la meilleure offre de crédit immobilier.

Pour cela, vous pouvez faire appel à CAFPI, courtiers en crédit immobilier. Nous possédons un réseau de partenaires très étendu pour trouver facilement l’offre la plus adaptée à vos besoins. Nous pourrons par ailleurs négocier à votre place auprès des banques et vous faire ainsi gagner du temps.

77

Quels arguments pour réussir une négociation de crédit immobilier ?

Il est nécessaire d’avoir une notion de l’état du marché si vous souhaitez bien négocier votre prêt immobilier. Si vous souhaitez négocier un crédit immobilier, commencez par vous renseigner sur le baromètre actuel des taux de crédit immobilier

Le baromètre des taux vous permet de connaître les taux d’intérêt auxquels vous pouvez prétendre selon votre prêt immobilier. Après, vous pouvez commencer à négocier. Pour cela, vous aurez besoin de bons arguments pour convaincre votre banquier. 

Voici quelques astuces pour mieux argumenter votre demande :

Présenter un apport personnel élevé

Le montant de l’apport personnel fait partie des critères de choix essentiels des banques. En effet, la plupart des organismes banquiers n’acceptent pas les demandes de prêt des ménages sans apport personnel. 
Il existe des banques qui consentent à un crédit immobilier grâce à un apport personnel minimum de 10 % du total. Ce montant pouvant couvrir les frais de garanties et les frais de notaire. 

Afin de bien négocier votre crédit immobilier et obtenir le meilleur taux, injectez un apport personnel entre 15 et 30 %. Il existe des solutions pour augmenter votre apport personnel. Vous pouvez, entre autres : 

  • Constituer une épargne : cette solution pourrait vous obliger à repousser votre projet d’acquisition immobilier, mais vous permettra de mieux vous préparer pour obtenir un meilleur taux de crédit. 
  • Faire des emprunts à vos proches : cela vous donne la possibilité d’emprunter de l’argent pour en faire votre apport personnel. Et ce, en ne payant, bien souvent, pas d’intérêts. 
Bon à savoir

Vous souhaitez lancer votre projet d’achat immobilier le plus vite possible, mais vous n’avez pas encore pu constituer une épargne suffisante ? Vous avez encore d’autres sources pour le financement de votre apport personnel, comme votre prime de l’employeur ou un PTZ pour l’acquisition dans le neuf.

Montrer un faible taux d’endettement 

Les banques apprécient les emprunteurs ayant un taux d’endettement en dessous de la moyenne. L’établissement de crédit détermine votre taux d’endettement en faisant la différence entre vos revenus et vos charges sur le mois. Depuis le début de janvier 2022, le taux d’endettement est plafonné à 35 %. 

Si vous avez, par exemple, un taux d’endettement de moins de 15 %, les banques considèrent votre profil comme excellent. Pour cela, mettez en avant ce bon argument pour parfaire votre profil d’emprunteur. 

Montrer un reste à vivre important 

Le reste à vivre désigne la somme qu’il vous reste pour « vivre » après avoir remboursé la totalité de vos charges fixes (y compris vos mensualités de prêt). Cette somme a alors un rapport direct avec vos revenus. Avoir un revenu élevé ou un patrimoine important fait alors augmenter votre reste à vivre et vous aide à mieux négocier votre prêt immobilier.

Assurer une bonne gestion financière 

Votre profil d’emprunteur est très important pour la banque. Elle va prêter attention à la façon dont vous gérez votre compte pour décider de vous accorder un prêt ou non. Vous devez alors assurer une bonne gestion financière avant de négocier votre crédit immobilier. Plusieurs anomalies peuvent détériorer votre profil d’emprunteur, comme : 

  • des découverts durant les derniers mois ;
  • des incidents de paiements ;
  • un crédit conso en cours ;
  • etc. 

Vous pouvez repousser votre demande de prêt de quelques mois pour régler ces irrégularités. Avoir une situation financière parfaite vous permettra de convaincre la banque plus facilement. 

À retenir
  • Renégocier son crédit immobilier lorsque les taux d’intérêt sont en baisse peut vous permettre de diminuer votre taux d’endettement, ou de profiter de meilleures conditions que votre financement initial. Pour cela, rendez-vous chez un courtier spécialisé dans le regroupement de crédits CAFPI, muni de tous les documents nécessaires à l’étude de votre demande.
  • Autre opération différente de la renégociation, le rachat de crédits est une option à envisager si votre banque n’accepte pas de renégocier.
  • Déléguer l’assurance emprunteur permet de minimiser les dépenses liées à votre prêt immobilier. Vous pouvez également demander à supprimer l’IRA en cas de remboursement anticipé. 
  • Avoir un excellent profil d’emprunteur vous permettra de convaincre rapidement votre banque.
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 05/11/2019
Mis à jour le 18/08/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 27 042 avis
230 Agences