CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Immobilier 

Prêt immobilier et auto-entrepreneur : tout ce qu'il faut savoir

Le succès de l’auto-entrepreneur se poursuit. Fin 2020, l’INSEE répertorie 547.900 nouveaux auto-entrepreneurs, soit 65 % des nouvelles entreprises créées. Comment un auto-entrepreneur est-il perçu par une banque lorsqu’il sollicite un crédit immobilier ? Comment réussir à convaincre une banque de la solidité de vos revenus ? CAFPI vous conseille et répond à toutes vos questions.

actu-interieure-auto-entrepreneur

Comment obtenir un prêt immobilier en étant auto-entrepreneur ?

Lorsqu’une banque étudie un dossier de demande de crédit immobilier, elle se focalise sur le montant et la pérennité des revenus. Toutefois, le banquier vit dans le même monde que nous tous : il sait ainsi qu’un CDI n’est plus si durable que cela et qu'un auto-entrepreneur peut très bien vivre de son activité ! L’auto-entrepreneur est désormais un statut bien connu et l’augmentation des plafonds de chiffre d’affaires favorise des entrepreneurs pérennes qui exercent en micro-entreprise.

Par exemple, les prestations de service ou les professions libérales peuvent générer jusqu’à 6 000 euros par mois de chiffre d’affaires. Voilà de quoi rassurer une banque. L’auto-entrepreneur doit donc se présenter comme un chef d’entreprise comme les autres. En faisant preuve de pédagogie pour expliquer son activité à une banque.

L’ancienneté dans l’activité avec les relevés de chiffre d’affaires des 3 dernières années est évidemment un point positif.

Le saviez-vous ?

L’auto-entrepreneur est en réalité désormais une entreprise individuelle qui déclare ses résultats et charges avec le régime simplifié du micro-social et du micro-fiscal. On parle donc plutôt de micro-entreprise. Pour rester sous ce statut, l’entrepreneur est soumis à des plafonds de chiffres d’affaires en 2021 :

  • 72 600 euros HT pour une activité de services ou une activité libérale,
  • 176 200 euros HT pour une activité de vente de marchandises ou de fourniture de logements.

Auto-entrepreneur, mettez toutes les chances de votre côté pour obtenir un crédit immobilier

Certains éléments rassurent le banquier en vue d’accorder un crédit immobilier et peuvent venir influencer le taux appliqué :

  • un secteur d’activité porteur : les artisans dans les secteurs en pénurie (plombiers, chauffagistes, électriciens, etc.) ou les informaticiens ont plus de chances d'obtenir un crédit immobilier.
  • un co-emprunteur : emprunter à deux peut également diluer le risque pour la banque. Si le co-emprunteur est fonctionnaire ou en CDI, c’est encore mieux !
  • des garanties solides : accorder une hypothèque sur le bien immobilier ou une autre garantie solide comme un nantissement permet à la banque de s’assurer de ne pas perdre l’argent prêté.
  • un apport personnel conséquent : emprunter en micro-entreprise et avec un apport personnel minimum est très difficile. La banque demande en général un apport important, signe de votre capacité à épargner.

Comme pour tous les emprunteurs, la qualité de votre profil bancaire est analysée : pas de découvert systématique, pas d’incident de paiement, une épargne régulière, etc.

Il est courant que, malgré un dossier ainsi qu'une situation financière solide, les banques demandent aux auto-entrepreneurs de souscrire à une assurance emprunteur afin d'assurer le bon remboursement du prêt en cas d'imprévu ou de baisse de l'activité commerciale

A retenir :

  • Emprunter en étant auto-entrepreneur est possible. Ce statut est désormais bien connu des banquiers et les plafonds de chiffre d’affaires ont augmenté.
  • La banque analyse le profil emprunteur comme pour tout autre dossier de financement, en s’attachant aux risques pris.
  • Plusieurs éléments peuvent rassurer la banque comme la nature du projet envisagé, une garantie solide, un co-emprunteur ou un comportement bancaire sérieux.
  • L'accompagnement par un courtier vous fera gagner du temps : par sa connaissance des partenaires bancaires, il pourra plus facilement orienter la négociation en valorisant votre statut d'auto-entrepreneur
Mis à jour le 07/09/2021
Rédigé par CAFPI le 07/09/2021
A lire sur le même sujet :