1 min

Le retour des crédits immobiliers sur 30 ans ?

Le retour des crédits immobiliers sur 30 ans ? Le retour des crédits immobiliers sur 30 ans ?

Lorsque les taux d’intérêt étaient au plus bas, les crédits immobiliers sur 30 ans avaient disparu. Avec la remontée des taux de crédit, couplés à des prix immobiliers encore élevés, certaines banques proposent à nouveau des prêts immobiliers sur 30 ans. Bonne ou mauvaise idée ? Le point avec CAFPI.

Le contexte du crédit immobilier en 2024

2024 s’ouvre avec de meilleures perspectives en matière de taux de crédit immobilier. L’hypothèse de taux d’intérêt à 5 % s’éloigne tandis que les banques partent à la conquête de nouveaux clients. La stabilisation des taux semble enfin en place et on évoque même des taux à 3,5 % pour le milieu de l’année 2024.

Le marché immobilier reste majoritairement tendu avec un marché locatif très déséquilibré dans certaines villes et un marché du neuf à l'agonie. Le logement reste la problématique prioritaire des Français, face à des pouvoirs publics qui ne semblent pas prendre toute la mesure de la crise du logement. Résultat : les prix immobiliers baissent légèrement, mais pas suffisamment pour compenser la hausse de taux depuis 2 ans. Le pouvoir d’achat immobilier des ménages a diminué considérablement.  

Côté réglementation, le HCSF (Haut conseil de stabilité financière) ne desserre pas la vis. Ses dernières recommandations de 2021, s’imposant aux banques, font état d'une durée de prêt maximum de 25 ans, voire 27 ans en cas de décalage dans le déblocage des fonds.

Toutefois, le HCSF laisse la liberté aux banques de déroger à ce principe dans 20 % de leurs dossiers. C’est dans ce contexte qu’émergent à nouveau des prêts immobiliers sur 30 ans. Les banques ont enfin décidé de profiter de cette flexibilité. En 2023, seuls 0,5 % des crédits accordés dépassent cette durée de 25 ans. Le crédit immobilier étant redevenu rentable, les banques repartent à la conquête des clients !

Tout savoir sur le crédit immobilier de 30 ans

Un crédit immobilier sur 30 ans est une aubaine pour le prêteur ! Les taux des premiers crédits proposés se situent au-dessus de 4 %. Sur une telle durée, le montant des intérêts versés à la banque est colossal.

Côté emprunteur, un prêt immobilier sur 30 ans permet de réduire le taux d’endettement et donc, d’augmenter sa capacité d’emprunt. Cela ouvre la voie à l'octroi d’un crédit immobilier qui serait refusé sur une durée moindre.

Bien évidemment, vous devez être vigilant sur le taux proposé et le surcoût engendré. Le surcoût d'un prêt sur 30 ans sera proportionnel au capital emprunté.

Mais qui saurait prédire votre situation dans 10 ou 20 ans ? Vous aurez le temps de renégocier l’emprunt ou de réaliser des remboursements partiels pour terminer votre crédit avant l’échéance initiale de 30 ans. Surtout en cas de revente du bien immobilier ! 

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 25/01/2024 à 15:30
Mis à jour le 25/01/2024 à 15:44
Dès le début de son parcours professionnel en 2017, Maitane a évolué dans le secteur du marketing digital. Curieuse, elle a tout d'abord travaillé dans une agence web puis, en 2020, elle rejoint l'équipe Marketing de CAFPI. Elle s'occupe de la partie actualité du crédit immobilier, assurance emprunteur et prêt professionnel sur le site cafpi.fr et l'animation des réseaux sociaux afin d'informer nos internautes. > Linkedin
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir un taux personnalisé

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 31 723 avis
230 Agences