Vous êtes professionnel de santé (kiné, ostéo) et souhaitez vous équiper pour lancer ou développer votre activité ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le crédit professionnel pour kinésithérapeute.

Pourquoi emprunter quand on est kinésithérapeute ?

Masseur-kinésithérapeute, kinésithérapeute, ostéopathe diplômé d’Etat… Les besoins des professionnels de santé diffèrent largement des besoins des particuliers, notamment en termes de montants d’investissement qu’ils impliquent.

Qu’il s’installe ou qu’il reprenne une activité déjà créée, le kinésithérapeute aura besoin d’investir dans de nombreux sujets :

  • Immobilier, pour louer ou acheter le lieu qui sera votre cabinet et pour le meubler ;
  • Financement de la patientèle en cas d’une reprise d’activité ;
  • Investissement dans du matériel médical pour se lancer ou le renouveler s’il s’agit d’une reprise d’activité, car il est fort probable que vous ne puissiez exercer votre activité sans quelques conditions réunies satisfaisantes ;
  • Financer un véhicule, si vous dispensez des soins à domicile en plus de ceux que vous proposez au cabinet ;
  • Besoins en trésorerie, pour assurer un fond de roulement et/ou financer une augmentation de capital, une acquisition de part sociale, etc.

Les types de crédits pour financer ses projets de kinésithérapeute

Parce que tous les financements cités précédemment ne requièrent pas le même type de crédit professionnels, il est primordial de faire le point sur vos besoins afin de choisir la solution la plus adaptée.

Vous pouvez vous faire accompagner dès les prémices de votre projet (projet d’installation comme projet de reprise d'activité) par un courtier CAFPI : vous obtiendrez ainsi les meilleures propositions selon les exigences de votre projet mais correspondant aussi à votre situation.

  • Le prêt professionnel

Le prêt professionnel participe à financer des besoins d’équipements, des besoins immobiliers ou encore des besoins en trésorerie.
Pour souscrire ce type de crédit, il vous faudra généralement fournir un apport personnel de 20% du montant que vous souhaitez emprunter.
Parmi les avantages du crédit professionnel, citons la facilité de caisse ou le découvert permettant d’assurer un fond de roulement à l’entreprise, tout en favorisant sa flexibilité à court terme.

  • Le crédit-bail

Avec le crédit-bail, le professionnel libéral n’est pas propriétaire mais locataire de son équipement, de son cabinet ou encore de son véhicule.
Un contrat sera alors conclu, récapitulant les modalités de location. Le dispositif de financement sera ensuite détaillé en loyers mensuels.
Sans affecter la capacité d'emprunt, le crédit-bail permet la location de matériel et équipements de qualité, d’en changer fréquemment et de ne pas se préoccuper de l’entretien.
Au terme de contrat, il est possible d’acheter les biens loués (à leur valeur résiduelle convenue préalablement).

Bon à savoir

Pour la plupart des équipements, on parlera de location financière. La location d’un véhicule professionnel correspondra à de la location longue durée (LLD).

Comment obtenir un crédit en tant que kinésithérapeute ?

Avec peu de professions libérales en défaillance, les établissements bancaires sont souvent rassurés par ce type de professions.

Toutefois, comme pour tout crédit professionnel, un apport personnel sera demandé.
Une garantie sera également exigée (caution personnelle simple ou caution solidaire).

A noter aussi : votre dossier professionnel sera soigneusement étudié afin que la banque se fasse une idée précise de votre situation financière et de votre capacité d’autofinancement.
C’est en appréciant votre dossier que la banque évaluera le risque du prêt professionnel.

Pour profiter des meilleures conditions de prêt, faites appel au plus tôt à l’un des courtiers CAFPI.

À retenir
  • En tant que kinésithérapeute ou tout autre professionnel de santé (tel ostéopathe), vous pouvez avoir besoin de financer de l’immobilier, du matériel ou de la trésorerie.
  • Le crédit professionnel peut vous permettre de mener à bien vos projets. Pour louer vos équipements sans en être propriétaire, le crédit-bail est une solution idéale.
  • Si les professions libérales et de santé sont appréciées des banques, il vous faudra tout de même disposer d’un apport personnel et présenter des garanties solides pour obtenir le prêt qu’il vous faut.
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 31/03/2022
Mis à jour le 27/04/2022
Prêt à concrétiser votre projet professionnel ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Prêt Professionnel

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement