Vieillissement de la population, multiplication des hospitalisations à domicile, développement des services de soins à domicile… Les infirmiers libéraux sont de plus en plus sollicités pour dispenser des soins. Et qui dit développement de l’activité, dit fréquemment besoins d’investissements.
Découvrez les investissements nécessaires pour un.e infirmier.e libéral.e et les types de prêts pour les soutenir.

Pourquoi emprunter quand on est infirmier.e libéral.e ?

Avec une activité en progression continue, les infirmiers exercent sur un marché porteur.
Ils font souvent le choix de s’associer dans des cabinets d’infirmiers ou dans des structures médicales afin de mutualiser leurs moyens, que ce soit pour lancer son activité ou reprendre une patientèle déjà existante.

S’installer en infirmier.e libéral.e ne nécessite pas d’énormes investissements, mais il est néanmoins important d’étudier en amont son business plan pour prévoir certains investissements incontournables :

  • Le local du cabinet (en location ou à acheter) ;
  • Le mobilier du local : table de soins, matériel médical, salle d’attente, etc ;
  • L’assurance professionnelle, indispensable pour se prémunir d’éventuels risques ;
  • Le rachat éventuel d’une patientèle ;
  • Un véhicule pour des déplacements professionnels.
Important

En moyenne, le matériel d’un.e infirmier.e libéral.e doit être renouvelé tous les 7 ans.

Financer ses projets d’infirmier.e libéral.e : quels types de crédits ?

Pour financer ses différents investissements, un.e infirmier.e libéral.e pourra recourir à plusieurs types de crédits :

  • Le crédit auto pour financer son véhicule et ses déplacements professionnels ;
  • Un crédit de trésorerie pour soutenir son activité ;
  • Un prêt immobilier pour investir dans un cabinet.

Vous avez déjà des crédits en cours ? Un nouvel emprunt ne sera pas forcément adéquat.
Ici, un rachat de crédits sera souvent une alternative efficace, aidant à réajuster ses mensualités, rééquilibrer son budget global et ajouter la somme à financer, quel que soit le projet.

Cette solution de financement est particulièrement appréciée des infirmiers libéraux car elle prend en compte les besoins réels et la situation financière (ce qui n’est pas toujours le cas avec un prêt classique).

Bon à savoir

Pour des dépenses professionnels tels que les équipements du cabinet et/ou la voiture pour déplacements professionnels, le crédit professionnel permet de déduire les intérêts de l’emprunt sur les charges financières.
Avec un leasing de votre véhicule, vous pourrez en outre passer le loyer payé mensuellement en frais.

Infirmier.e libéral.e : comment obtenir un prêt ?

Comme pour tous les types de prêts, il est recommandé de soigner son profil emprunteur. En tant qu’infirmier.e libéral.e, il vous sera demandé de fournir au minimum 2 bilans (parfois 3).
Vous devez également prouver une gestion saine de vos comptes, ainsi que des revenus stables à l’année.

Tous ces éléments rassureront la banque, qui sera ensuite plus encline à vous accorder le prêt dont vous avez besoin pour financer votre projet.

À retenir
  • Qu’ils lancent son activité ou qu’ils reprennent un cabinet déjà existant, les infirmiers libéraux devront faire quelques investissements : local du cabinet, mobilier et matériel, véhicule professionnel, etc.
  • Pour soutenir son activité et financer ses investissements, plusieurs solutions s'offrent à un.e infirmier.e libéral.e : prêt immobilier, crédit auto, rachat de crédits.
  • Comme pour tous types de prêts, il faudra veiller à soigner son profil emprunteur et se constituer un dossier de financement solide pour gagner la confiance de l’établissement bancaire.
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 31/03/2022
Mis à jour le 27/04/2022
Prêt à concrétiser votre projet professionnel ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Prêt Professionnel

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement