Le notaire exerce une activité libérale réglementée. Pour se lancer, il faut acquérir une charge car il n’est pas possible de s’installer n’importe où. L’achat d’une clientèle avec l’étude notariale peut alors constituer une dépense importante. Un crédit professionnel facilite la réalisation d’un projet d’étude notariale.

Pourquoi emprunter quand on est notaire ? 

Le besoin en financement est important pour installer son étude notariale, car souvent il faut acquérir la clientèle, voire les murs professionnels. S’il est possible d’exercer le métier de notaire seul, une association en société civile devient la norme pour gérer toutes les activités diversifiées comme l’immobilier, les successions, les divorces et filiations, etc.

Parmi le financement indispensable, les principaux postes sont :  

  • l’immobilier : une étude notariale n’est pas forcément visitée chaque jour. Elle n’a donc pas besoin des meilleurs emplacements en centre-ville. Toutefois, les bureaux doivent avoir un certain standing pour accueillir la clientèle dans de bonnes conditions, d’autant plus que les rendez-vous sont en général assez longs (signature d’acte de vente authentique, lecture de testament, etc.).    
  • les équipements : ce sera essentiellement des équipements informatiques, des aménagements pour les bureaux, de la documentation juridique. Une connexion internet optimale est requise pour adopter la signature électronique de certains actes et les échanges volumineux de dossiers par email.    
  • la trésorerie : un fonds de roulement est indispensable. En matière immobilière, le décalage entre le travail réalisé et la perception des émoluments du notaire peut être de plusieurs mois. Un notaire doit avoir la trésorerie nécessaire pour payer chaque mois les salaires, les charges fixes et variables. 
Bon à savoir

Il existe plusieurs types de financement pour un notaire comme le crédit professionnel (pour l’acquisition de parts dans une étude ou la reprise de clientèle), le découvert (pour la trésorerie) ou le crédit bail mobilier (pour les véhicules et le mobilier).

Comment obtenir un prêt professionnel pour un notaire ?  

Le prêt professionnel fonctionne très simplement, comme un prêt personnel. D’une durée courte, il apporte la souplesse indispensable pour s’adapter à l’activité notariale.

Après avoir défini vos besoins de financement, entrez vos données directement sur la plateforme CAPFI. Un expert analyse alors votre situation et étudie toutes les possibilités de financement.

L'octroi d'un prêt pour financer un projet notarial se fonde sur la solidité financière de votre étude et ses perspectives. Les banques font confiance aux notaires dont l’activité présente peu de risques financiers. Ils délivrent facilement un crédit bancaire aux notaires. Nos experts en crédit professionnel élaborent ainsi un dossier de financement solide avec un apport suffisant et des garanties. Nos courtiers mobilisent plusieurs leviers afin d’optimiser le financement de votre projet d’étude notariale.

CAFPI sélectionne pour chaque notaire les meilleures offres parmi celles proposées par ses partenaires : 

  • le meilleur taux de crédit proposé,
  • les assurances et garanties minimales,  
  • le coût global le plus adapté à votre situation, 
  • les modalités les plus souples, 
  • la durée de remboursement optimale. 
À retenir
  • Un prêt professionnel dédié aux notaires permet de lancer son étude, seul ou sous forme de société civile, de la développer ou de la moderniser. 
  • Il existe différentes formes de financement d’un projet professionnel dont le crédit, souple et simple à mettre en place. 
  • Les experts CAFPI vous accompagnent pour trouver et finaliser le meilleur prêt pour les notaires. 
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 31/03/2022
Mis à jour le 27/04/2022
Prêt à concrétiser votre projet professionnel ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Prêt Professionnel

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement