1 min

Prêt professionnel : quel apport est nécessaire ?

Prêt professionnel : quel apport est nécessaire ? Prêt professionnel : quel apport est nécessaire ?

Vous vous lancez dans un projet nécessitant un prêt professionnel ? Vous vous demandez sûrement quel apport est nécessaire. CAFPI vous éclaire.
 

Quels apports personnels pour un prêt bancaire professionnel ?

Pour obtenir un crédit professionnel, dans le cadre d’une création d’entreprise ou d’une reprise d’activité, un investissement personnel minimum est souvent requis.
Le pourcentage d’apport personnel sera le premier critère pris en compte par les banques.
Il est calculé comme suit :
Montant total des apports personnels / montant global du besoin de financement

Pour rappel, le montant global du besoin de financement correspond au montant total des investissements à réaliser et au montant du besoin en fonds de roulement.

Bon à savoir

Pour un prêt professionnel concernant un projet de développement d’activité, un apport personnel n’est pas nécessaire puisque l’état financier général de l’entreprise sera étudié.
Ainsi, plusieurs critères seront analysés :

  • Capacité d’autofinancement de l’entreprise,
  • Rentabilité,
  • Situation financière.

Évaluer le pourcentage d’apports personnels

Le pourcentage d’apports personnels est un élément essentiel dans l’étude de votre dossier par la banque, afin que cette dernière décide ou non de vous octroyer le crédit professionnel demandé.
Ce pourcentage varie toutefois selon la nature de votre projet :

  • Pour la création d’une activité : un apport de 30% de l’ensemble du besoin sera demandé ;
  • Pour la reprise d’une entreprise : un apport de 20% sera nécessaire ;
  • Pour l’achat ou la construction de murs commerciaux : un apport de 10% sera requis.

Notez que le besoin en fonds de roulement doit être inclus dans votre calcul de l’ensemble du besoin.
Concernant l’achat ou la construction de murs commerciaux, il vous faudra également prévoir des frais de notaires.

Ensuite, 3 cas de figure se présentent :

  1. Votre pourcentage d’apports personnels est suffisant : vous avez alors de grandes chances d’obtenir le prêt convoité. Un projet sérieux et un dossier soigné seront des atouts pour obtenir le financement souhaité et démarrer son activité.
  2. Le pourcentage d’apports personnels est légèrement en-dessous des seuils : les chances d’obtenir votre financement restent importantes, surtout si les autres indicateurs sont au vert (qualité de votre projet, niveau de risque, situation financière personnelle, etc.)
  3. Vos apports personnels sont insuffisants : il sera difficile d’obtenir le crédit professionnel. Cependant, des solutions existent :
  • Revoir votre projet afin de diminuer le montant global du financement nécessaire,
  • Se tourner vers d’autres sources d’apports personnels (prêt d’honneur ou subventions par exemple),
  • Intégrer un nouvel associé à l’équipe de création ou de reprise d’entreprise afin que ce dernier apporte le complément d’apports nécessaires.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous tourner vers un courtier en crédit : cet expert des crédits immobiliers et crédits professionnels saura vous accompagner vers le succès de votre projet.

À retenir
  • Pour obtenir un crédit professionnel, il est nécessaire d’apporter un investissement personnel.
  • Ce pourcentage d’apport personnel sera le premier critère pris en compte par les banques avant que celles-ci décident ou non d’accorder le prêt.
  • Le pourcentage varie suivant la nature du projet (30% du coût total du projet pour une création d’activité contre 20% pour une reprise d'entreprise).
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 25/04/2022
Mis à jour le 27/04/2022
Prêt à concrétiser votre projet professionnel ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Prêt Professionnel

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement