1 min

Crédit professionnel pour Expert-comptable : tout ce qu’il faut savoir

Crédit professionnel pour Expert-comptable : tout ce qu’il faut savoir Crédit professionnel pour Expert-comptable : tout ce qu’il faut savoir

Qu’il s’installe en reprenant une activité ou qu’il cherche à développer son portefeuille clients déjà existant, l’expert-comptable peut avoir besoin de s’appuyer sur des capitaux externes pour financer son projet.
Voici tout ce qu’il faut savoir sur le crédit pour expert-comptable.

Pourquoi emprunter lorsqu’on est expert comptable ?

Que l’on s’installe ou que l’on cherche à faire croître son entreprise, emprunter lorsqu’on est expert-comptable est fréquent.

A l’installation comme en cours de développement, l’expert-comptable misera presque tout sur sa clientèle, et le rachat d’une clientèle est un poste de dépense important, puisque valorisé en pourcentage de chiffre d’affaires : un cabinet comptable pourra être valorisé entre 80 et 120% du chiffre d’affaires annuel.
Ce chiffre sera ensuite affiné selon la qualité de clientèle, la rentabilité actuelle du cabinet et la durée restante des mandats de commissariat aux comptes.

Un autre poste de dépense nécessitant d’emprunter sera l’installation du cabinet : local, mobilier, matériel informatique… car l’informatisation de l’activité est indispensable.
Un véhicule peut aussi se révéler bien utile.

Bon à savoir

Le cédant pourra inclure les éléments corporels afin que l’acquéreur en profite.
Dans le même esprit, s’il cède également la clientèle, il accompagnera l’acquéreur le temps que celui-ci gagne la confiance des clients

Citons enfin les dernières dépenses que l’expert-comptable doit impérativement prévoir :

  • Cotisation auprès de l’ordre,
  • Cotisations retraites à la CAVEC,
  • Déplacements,
  • Abonnements aux revues techniques.

On compte souvent un budget moyen de 8 000 à 15 000 € par an pour ces dépenses, ce qui représente un budget conséquent pour un expert-comptable venant de s’installer ou de reprendre une activité.

En outre, il faudra veiller au paiement de son loyer et au versement d’un salaire correct.

Pour mutualiser les coûts, les experts-comptables s’associent souvent au sein d’une société civile, ou signent des accords de partenariats.

Comment obtenir un prêt professionnel pour expert-comptable ?

Si les banques apprécient plutôt de financer les reprises de clientèle (en raison du faible risque de défaillance), elles sont parfois plus frileuses en cas d’installation ex nihilo ou de développement d’activité.
Notez que les prêteurs feront particulièrement attention au prix de la reprise et à l’expérience du porteur de projet.

Pour financer votre projet, vous pourrez donc faire appel au crédit professionnel, mais aussi au crédit-bail ou même au crédit immobilier.

Préparez soigneusement votre dossier de financement, en anticipant les réponses à diverses questions : montant que vous souhaitez emprunter, caution à fournir, actifs en poche, historique de crédit professionnel et personnel, expérience en tant qu’expert-comptable, revenus fixes, charges, etc.

Pour toutes ces étapes, n’hésitez pas à faire appel à un courtier CAFPI : cet expert du crédit saura vous conseiller pour la mise en œuvre de votre prêt professionnel, selon votre situation, votre budget et vos besoins.

À retenir
  • Pour une installation comme pour un développement de son activité, l’expert-comptable peut avoir besoin de financement pour son projet.
  • Si la clientèle sera le poste de dépense le plus important, n’omettons pas les besoins matériels (bureau, mobilier, matériel informatique) ainsi que les besoins de trésorerie.
  • Pour obtenir un prêt professionnel, l’expert-comptable devra optimiser son dossier et mettre l’accent sur son expérience professionnelle.
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 31/03/2022
Mis à jour le 27/04/2022
Prêt à concrétiser votre projet professionnel ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Prêt Professionnel

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement