1 min

Une nouvelle réglementation limite les locations à courte durée : opportunité immobilière ?

Une nouvelle réglementation limite les locations à courte durée : opportunité immobilière ? Une nouvelle réglementation limite les locations à courte durée : opportunité immobilière ?

La lutte des municipalités contre les locations touristiques saisonnières s’étend au-delà des grandes villes. Ainsi, de plus en plus de communes mettent en place des réglementations dissuasives. L’objectif affiché est de préserver des possibilités de logement pour les habitants. Pour les investisseurs immobiliers, ces nouvelles réglementations peuvent se transformer en opportunité ! 

Pourquoi certaines communes luttent contre la location meublée de courte durée ? 

Petite ville ou métropole, les arguments contre la location touristique de courte durée, type Airbnb, sont similaires :

  • Désertification du centre-ville ; 
  • Raréfaction des logements proposés en location et, par conséquent, augmentation des loyers ;  
  • Nuisances et dégradations dans certains immeubles du fait des allers et venues des touristes, voire d’organisation de soirées bruyantes ; 
  • Bulle immobilière artificielle. 
Exemple

Saint-Malo affiche 636 nuitées pour 100 habitants, un record en France, d’après une étude de la mairie ! Un quota de locations saisonnières par quartier a donc été instauré par la municipalité, une des règlementations les plus strictes actuellement en vigueur sur le territoire français : 12,5 % dans la vieille-ville fortifiée, 7 % sur le littoral. Les propriétaires doivent remplir plusieurs conditions : être une personne physique, avoir un seul logement à louer et être déjà présent avant juin 2021, date de la mise en place des nouvelles règles. Ces règles sont contestées par un collectif de propriétaires devant le tribunal administratif de Rennes. 

Honfleur, Biarritz, Bayonne suivent le même chemin. La liste des communes qui imposent un enregistrement préalable des locations meublées saisonnières s’allonge mois après mois. Cela peut-il suffire à remettre des logements sur le marché de la location, voire de la vente ? 

De nouvelles opportunités immobilières pour les investisseurs ? 

Au plus fort de la pandémie, la disparition des touristes avait contraint certains propriétaires à transformer en location nue ou en location meublée classique leur logement, auparavant proposés sur des plateformes numériques de location de courte durée.

Les investisseurs immobiliers peuvent profiter des taux de crédit bas pour réaliser de bonnes opérations. La plupart de ces villes connaissent une tension du marché immobilier à la location comme à la vente. Les communes ont à cœur de favoriser la possibilité de se loger sur place pour les habitants. Elles souhaitent aussi profiter de la nouvelle attractivité des villes moyennes bien situées, compte tenu du développement du travail hybride.

Les 230 agences de courtiers CAFPI sont présentes sur tout le territoire pour affiner tout projet d’investissement immobilier. Leur parfaite connaissance des enjeux locaux, associée à une maîtrise des crédits immobiliers, permet aux investisseurs de réaliser de belles opportunités immobilières. 

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 18/03/2022
Mis à jour le 18/03/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 25 557 avis
230 Agences