Plusieurs facteurs indiquent qu’au printemps 2022, les emprunteurs connaissent plus de difficultés à financer leurs projets immobiliers : des prêts plus longs, à des taux plus élevés et moins nombreux. Ces frémissements représentent des signaux faibles d’un durcissement du crédit immobilier, même si rien n’est alarmant aujourd’hui. Découvrez les 3 principaux facteurs qui dénotent une plus grande difficulté à emprunter.

Les taux immobiliers remontent très légèrement

En février 2022, les taux immobiliers remontent en moyenne à 1,09 % alors qu’ils affichaient encore 1,04 % en octobre 2021. Les taux de crédit immobilier sont ainsi comparables à ceux constatés un an plus tôt.

L’Observatoire Crédit Logement-CSA note que la hausse des taux est moins forte pour les prêts les plus longs. Toutefois, un symbole est atteint : les prêts immobiliers sur 20 ans affichent à nouveau un taux supérieur à 1 %.

Cette hausse des taux immobiliers demeure très légère et n’impose pas aujourd’hui d’inquiétude. Retrouvez tous nos taux immobiliers mis à jour régulièrement sur notre site.

Des prêts immobiliers plus longs

La durée moyenne des prêts en 2001 était de 163 mois, soit un peu plus de 13 ans. En février 2022, elle atteint pratiquement 20 ans ! Les acquéreurs de résidence principale empruntent sur des durées les plus longues, compte tenu de l’augmentation des prix immobiliers. Ainsi, les deux-tiers de ces prêts sont conclus pour une durée comprise entre 20 et 25 ans.

Rappelons que le HCSF (Haut conseil de stabilité financière) fixe une limite à 25 ans, éventuellement 27 ans pour certains prêts immobiliers (VEFA, construction de maison individuelle ou achat dans l’ancien avec travaux importants).

Des crédits immobiliers moins nombreux en 2022

Dernier facteur : le nombre de prêts accordés ! Depuis le 1er janvier 2022, le nombre de crédits accordés faiblit de 1,5 % par rapport à la même période l’année précédente. L’augmentation des prix immobiliers favorisent un capital emprunté plus important en 2022 qu’en 2021. La capacité d’emprunt est souvent au maximum des possibilités offertes (35 % des revenus), sauf en cas d’apport personnel important ou d’achat-revente.

Il est prudent d’attendre quelques mois supplémentaires pour comparer les tendances du marché du crédit d’une année sur l'autre, compte tenu des répercussions de l’actualité sur le crédit depuis 2 ans.

Dans toutes les situations, le recours aux services d’un courtier immobilier s’avère plus que jamais indispensable pour négocier son prêt aux meilleures conditions. Experts en crédit immobilier, ils sont parfaitement informés des tendances du marché et des pratiques des banques, ce qui permet d'arriver avec un dossier solide auprès des banques.
Ainsi, faire appel à un courtier immobilier vous permet non seulement d’obtenir un meilleur taux mais également de négocier chaque condition du prêt : assurance emprunteur, frais de dossier, garanties d’emprunt, etc. Lorsque les conditions d’emprunt sont plus difficiles, c’est votre meilleur allié pour concrétiser votre projet immobilier ! Sa connaissance des banques vous dirige vers les établissements les plus enclins à accepter votre demande de financement. Vous gagnez ainsi du temps et de l’argent, mais surtout vous réalisez votre rêve !

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 11/03/2022
Mis à jour le 11/03/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 25 557 avis
230 Agences