CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Crédit 

Les conditions d’accès au crédit immobilier s’assouplissent

Ce jeudi 17 décembre 2020, le Haut Conseil de Stabilité Financière a pris la décision d’assouplir les conditions d’accès au crédit immobilier. Depuis un an, les critères d’octroi de prêt s’étaient durcis laissant plus particulièrement les primo-accédants sur la touche. Cette nouvelle pourrait ouvrir un peu plus les portes de l’accès au crédit pour certains emprunteurs qui s’étaient vu voir leur dossier refusé.

photo_interieure_conditions_acces_credit-assouplies_cafpimag

La primo-accession davantage favorisée et la relance de la construction immobilière encouragée

Les nouvelles conditions d’octroi de crédit immobilier concernent trois points majeurs :

  • Le taux d’endettement est relevé à 35 % au lieu des 33 % appliqué depuis décembre 2019.
  • La durée des prêts est allongée de 2 ans soit à 27 ans, en particulier pour les projets de construction neuve. Cela permettra ainsi de tenir compte, dans le logement neuf, du délai entre l'achat sur plan et la livraison effective du logement.
  • Le volume de dossiers en dérogation en banque passe de 15 % à 20 %, ceci notamment pour favoriser la primo-accession.

Une décision accueillit chaudement par les professionnels de l’immobilier

Devant les restrictions énoncées en décembre 2019 par le HSCF, les professionnels de l’immobilier avaient jugé trop stricts ces critères pénalisant bon nombre de ménages en quête de projet immobilier mais ne présentant pas cependant de risques sévères d’endettement.

Ces nouvelles conditions vont permettre un assouplissement favorisant la transmission de certains dossiers qui étaient jusqu’alors refusés en banque. Cette décision pourrait venir soutenir une éventuelle relance du marché tant attendue après cette année 2020 difficile pour le secteur.

« Nous sommes satisfaits que les remarques que nous faisons depuis près d’un an aient été prises en compte. L’immobilier est essentiel pour la santé économique du pays et le financement des projets devenait de plus en plus difficile. » a réagi Philippe Taboret, Directeur général adjoint de CAFPI.

Mis à jour le 22/12/2020
Rédigé par CAFPI le 22/12/2020
A lire sur le même sujet :