Malgré 50 ans d'existence, les SCPI ont amorcé il y a quelques années une mutation importante. Leurs innovations séduisent de plus en plus les jeunes investisseurs, et CAFPI vous explique pourquoi.

Une mutation en profondeur des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI)

Longtemps considérées comme une catégorie mineure dans la gestion d’actifs, les SCPI apparaissent à présent comme une classe d’actifs matures.

Plusieurs raisons l’expliquent :

En 2013, la directive européenne AIFM a été transposée en droit français.
Depuis, les sociétés gérant des SCPI sont devenues des sociétés de gestion de portefeuille à part entière.

En outre, la transparence est renforcée, obligeant les sociétés de gestion à désigner un dépositaire (généralement un établissement financier) qui sera le gardien des fonds des épargnants.

Et dans le même temps, les règles de fonctionnement des SCPI ont été assouplies par l’Autorité des marchés financiers, ce qui a dynamisé la gestion et pérennisé les rendements.
Conséquence ? Les SCPI ont le droit de détenir des immeubles de manière indirecte, de réaliser davantage de gros travaux et d’abriter plus facilement leurs actifs.

Avec cette mutation en profondeur, de nouveaux intervenants sont apparus, notamment les SCPI thématiques et pointues investissant à l’étranger et/ou sur des marchés spécifiques.

Des innovations pour séduire les jeunes investisseurs

Hormis les changements amorcés en profondeur, les sociétés de gestion redoublent d’efforts pour séduire les jeunes investisseurs.

Parmi leurs propositions : souscription des parts en ligne (ayant le double avantage d’éviter la paperasse et de réduire les délais avant de percevoir ses premiers loyers) ou encore perception mensuelle des loyers (versus une perception trimestrielle auparavant, afin de faciliter le remboursement des mensualités dans le cas d’un financement de SCPI à crédit, comme pour un investissement immobilier).

Il est également possible désormais d’investir en SCPI via son contrat d’assurance-vie ou directement en versements programmés.
Les versements offrent la possibilité de programmer un achat mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel de parts, un mécanisme apprécié des jeunes actifs se constituant ainsi un capital pour leur retraite, à condition de réaliser un premier versement du montant minimal requis par la société de gestion (généralement entre 5 et 10 parts).

Enfin, quelques SCPI ne facturent plus de frais de souscription, ou seulement des frais réduits.

Autant de démarches attirant les jeunes investisseurs.

Important

Les SCPI vertes ont le vent en poupe auprès des jeunes investisseurs : pour prétendre à ce label, elles doivent intégrer 8 critères extra-financiers en lien avec l’environnement, le social et la gouvernance.

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 01/02/2022
Mis à jour le 25/02/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 25 557 avis
230 Agences