1 min

Top des départements avec le plus et le moins de passoires thermiques en France

Top des départements avec le plus et le moins de passoires thermiques en France Top des départements avec le plus et le moins de passoires thermiques en France

En France, on compte actuellement 17% de passoires thermiques, c’est-à-dire des logements classés F et G au Diagnostic de Performance Energétique (DPE).
Bien que l’on trouve ces passoires thermiques sur tout le territoire, on remarque que certains départements en abritent plus que d’autres.
CAFPI fait le point sur les départements avec le plus et le moins de passoires thermiques en France.

Passoire thermique : définition pour rappel

On parle de “passoire thermique” ou “passoire énergétique” pour désigner un logement particulièrement énergivore.

L’affichage de la mention “passoire énergétique” est devenu obligatoire, et est donc observé de près par tous les acteurs de l’immobilier : promoteurs, agents immobiliers, vendeurs et acquéreurs.

Depuis janvier 2023, les locations des logements classés G+ (soit ceux consommant plus de 450 kWh/m2) sont interdites.
Dès 2025, tous les logements classés G seront retirés du marché de la location.
A partir de 2028, les logements F seront concernés, puis les E en 2034.

L’importance du DPE pour vendre son bien

31% des propriétaires de résidences principales ayant décidé de vendre en raison d’un mauvais DPE, 50% des propriétaires de résidences secondaires : plus de doute, le DPE devient bien un critère de choix pour les investisseurs immobiliers.

90% des acquéreurs considèrent ainsi un mauvais DPE comme un levier de négociation, ou déclarent ne pas souhaiter visiter de bien ayant un mauvais DPE.

Exception faite de Marseille, où le marché immobilier a le vent en poupe et où même les passoires thermiques (représentant 4% du stock total de biens en vente en 2021 et en 2022) se vendent.

Les départements les moins bien classés

Au classement des départements comportant le plus de passoires thermiques*, 3 départements sortent du lot : 

  • Paris avec 35% de passoires thermiques,
  • La Creuse avec le même pourcentage,
  • Le Cantal avec 32%.

Une explication possible : dans ces départements, les températures y sont plutôt froides en hiver ce qui implique de monter davantage le chauffage et augmente donc les factures d’énergie.

Les départements comptant le moins de passoires thermiques

En France, en 2023, 3 départements comptent particulièrement peu de passoires thermiques* : 

  • L’Hérault (5,8%),
  • Le Var (6,2 %),
  • Les Pyrénées-Orientales (7%).

Le cas des stations de ski

Terminons avec le cas particulier des stations de ski, où l’on remarque que quand 6% des résidences principales françaises sont classées G, ce taux monte à 17,9% en station.
Cela s’explique par les plans d’urbanisation massive des années 1960 et 1970, vétustes aujourd’hui, ainsi que par l’altitude et les températures hivernales.

Au total, on trouve dans les stations de ski près de 20% de logements classés F (soit 2 fois plus que la moyenne nationale) et 38% de logements classés E.
Il est estimé que 37,8% des appartements et chalets seront interdits à la location d’ici 5 ans. D’ici 2034, ce chiffre monte à 76%.

*Source : seloger.com
 

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 02/03/2023 à 13:58
Mis à jour le 02/03/2023 à 14:58
Dès le début de son parcours professionnel en 2017, Maitane a évolué dans le secteur du marketing digital. Curieuse, elle a tout d'abord travaillé dans une agence web puis, en 2020, elle rejoint l'équipe Marketing de CAFPI. Elle s'occupe de la partie actualité du crédit immobilier, assurance emprunteur et prêt professionnel sur le site cafpi.fr et l'animation des réseaux sociaux afin d'informer nos internautes. > Linkedin
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir un taux personnalisé

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 31 723 avis
230 Agences