1 min

Microcrédit professionnel : tout ce qu’il faut savoir

Microcrédit professionnel : tout ce qu’il faut savoir Microcrédit professionnel : tout ce qu’il faut savoir

Vous créez votre entreprise et n’avez pas pu accéder à un prêt professionnel “classique” ? Le microcrédit est peut-être la solution à votre besoin.

Découvrez ce qu’est le microcrédit professionnel, à qui il s’adresse ainsi que toutes ses modalités (montant, durée de remboursement), et surtout les conditions à réunir pour pouvoir en profiter.

Qu’est-ce que le microcrédit ?

Le microcrédit professionnel est un prêt de faible montant, à destination des créateurs d’entreprises ou des entrepreneurs français ne pouvant accéder aux prêts bancaires professionnels classiques.
Il vise à accompagner ce créateur d’entreprise à développer son activité professionnelle.

Bon à savoir

Chaque année, plusieurs dizaines de milliers de personnes lancent leur activité grâce au microcrédit professionnel.

Le microcrédit professionnel est toujours d’un montant de 10 000 euros, et son taux d’intérêt au moins égal à 5%.

En 2018, l’Adie (L’Association pour le Droit à l’Initiative Économique), qui accorde des microcrédits professionnels, proposait 2 taux d’intérêts différents :

  • Un taux à 7,48% pour les microcrédits allant jusqu’à 6 000 €,
  • Un taux à 6,48% pour les prêts de 6 001 à 10 000 €.

Un microcrédit professionnel est généralement remboursable sur 60 mois maximum (5 ans).

Bon à savoir

En cas de besoin, l’emprunteur peut demander un différé de remboursement.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Tous les créateurs d’entreprise et entrepreneurs peuvent accéder au microcrédit professionnel, quel que soit leur secteur d’activité et leur statut juridique (auto-entrepreneur, EURL, SARL, SAS, etc.)

Toutefois, pour obtenir un microcrédit professionnel, plusieurs conditions doivent être réunies :

  • L’entreprise doit être en cours de création ou avoir moins de 5 ans d'existence,
  • L'entreprise doit prouver qu’elle n’a pas pu obtenir de crédit bancaire (en montrant par exemple plusieurs demandes refusées),
  • L’entreprise doit avoir besoin de 10 000 euros maximum,
  • Une caution est demandée, à hauteur de 50% du microcrédit accordé.

La limite de 10 000 € de prêt implique l'identification précise de son besoin : financer un stock, du matériel, de la trésorerie, ou encore un véhicule.

Obtenir un microcrédit avec l’Adie

Pour décider d’octroyer ou non un microcrédit professionnel, l’Adie passe en revue plusieurs éléments :

  • Elle étudie le porteur du projet, ses compétences et sa motivation ;
  • Elle analyse le projet en lui-même ;
  • Elle évalue la capacité de remboursement du porteur du projet.

Pour cela, un ou 2 entretiens avec un conseiller de l’Adie ont souvent lieu.

Ensuite, le conseiller et le Comité de Crédit de l’association se réunit et rend sa décision finale.

Bon à savoir

Pour en savoir plus sur le microcrédit et vous faire accompagner afin de mettre toutes les chances de votre côté, rapprochez-vous sans attendre d’un courtier CAFPI : cet expert du crédit vous aidera à constituer votre dossier et comprendre tous les rouages du microcrédit professionnel.

À retenir
  • Le microcrédit professionnel est un prêt à destination des créateurs d'entreprises ou des entrepreneurs n’ayant pu accéder à un prêt bancaire classique.
  • Son montant est de 10 000 € maximum, pour une durée de remboursement de 5 ans maximum.
  • Le microcrédit professionnel est accordé par l’Adie, avec des taux d’intérêts assez importants.
  • Tous les créateurs d'entreprise peuvent en profiter, à condition de respecter certains critères.
  • Avant de vous octroyer le prêt, l’Adie étudiera votre profil, votre projet et votre capacité de remboursement.
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 31/03/2022
Mis à jour le 27/04/2022
Prêt à concrétiser votre projet professionnel ?
Obtenir mon avis de faisabilité

2 articles
pour approfondir

Prêt Professionnel

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement