CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Crédit 

Crédit immobilier : le point sur les dernières mesures du HCSF

Le Haut Conseil pour la Stabilité Financière s’est récemment réuni (mars 2021) avec Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, pour “procéder à un examen des risques et des vulnérabilités affectant le secteur financier français”, et notamment le secteur immobilier, dans un contexte toujours marqué par la pandémie de Covid-19.

photo_interieure_credit_immobilier_mesures_HCSF

Un marché immobilier qui reste dynamique

Suite à son analyse, le HCSF estime que le marché du crédit immobilier reste dynamique, particulièrement grâce à ses bases saines : en effet, le volume de production de crédits est à un niveau historiquement élevé, et les taux immobiliers en vigueur sont aussi bas que ceux (historiques !) de la fin 2019.

Un plus grand nombre de prêts octroyés

On remarque une interruption dans ce que les professionnels du crédit immobilier appelaient “la dérive des conditions d’octroi”. Ainsi, la part de crédits présentant des taux d’efforts élevés, des durées d’emprunt extrêmement longues ou des ratios élevés du prêt par rapport à la valeur du bien sont fortement réduits ces derniers temps.

Les primo-accédants toujours favorisés

Grâce aux taux d’intérêt très bas, mais aussi au passage du taux d’endettement de 33 à 35%, on observe une forte présence des primo-accédants sur le marché financier.
Concernant le rehaussement du taux d’endettement, notons que cela offre une approche plus réaliste de l’endettement, mais également plus de marge à certains profils comme les investisseurs ou les “CSP+”.

Un nouvel objectif : distinguer davantage résidence principale et résidence locative

Indirectement impactés par la charge des revenus, les investisseurs souhaiteraient maintenant davantage de distinction entre résidence principale et résidence locative : pour la résidence locative, les investisseurs aimeraient qu’une partie du loyer soit directement déduite, afin d’augmenter la capacité d’emprunt.

Entre baisse du marché du logement neuf et manque d’offres dans l’ancien, et pour garantir la pérennité du marché, le HCSF aurait tout intérêt à débloquer toute situation pour éviter une baisse du marché immobilier en 2021.

Mis à jour le 07/05/2021
Rédigé par CAFPI le 07/05/2021
A lire sur le même sujet :