CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Immobilier 

Les Français prêts à investir leur épargne dans un projet immobilier

Selon une enquête IFOP réalisée pour CAFPI, 28 % des Français choisiraient d’investir l’épargne accumulée depuis la crise sanitaire de Covid-19 pour réaliser un projet immobilier. Les Français bénéficient ainsi de 160 milliards d'euros d’épargne accumulée depuis la pandémie. L’amour des Français pour la pierre ne se ralentit donc pas, en particulier après une année 2020 difficile.

photo_interieure_francais_epargne_investissement_immobilier_cafpimag

Des projets immobiliers accessibles à certains emprunteurs

Les Français âgés de 25 à 65 ans rêvent d’investir en premier lieu leur épargne dans un projet immobilier pour 28 % d’entre eux. C’est une bonne manière de constituer un apport personnel important.

Ensuite, ils citent volontiers des projets de consommation plus simples comme l'achat d’une voiture, le financement d’un voyage ou la capacité à surmonter un imprévu. Cela montre également qu’ils ne souhaitent pas se priver de tout, y compris lors d’un crédit immobilier. Le calcul de la capacité d’emprunt nécessite parfois des arbitrages dans sa consommation.

Le montant de 160 milliards d’euros d’épargne fait tourner la tête quand on sait que le plan de relance est estimé à 100 milliards d'euros. Mais cette épargne profite essentiellement aux plus aisés. D’après le Conseil d’analyse économique, ce sont les 20 % de Français les plus riches qui ont réussi à constituer 70 % de cette manne financière.

Une envie d’investir dans l’immobilier

Le même sondage montre l’optimisme des Français : 45 % pensent avoir les moyens d’acquérir un bien immobilier, de souscrire un crédit immobilier et de le rembourser. C’est le score le plus haut depuis 2017 d’après l’IFOP.

Mais ici encore, la répartition est inégale puisque seuls 32 % des locataires espèrent pouvoir acheter un bien immobilier et devenir ainsi des primo-accédants. En revanche, 55 % des propriétaires sont confiants dans leur capacité à acquérir un nouveau bien.

Les taux de crédit immobilier sont historiquement bas et continuent encore à baisser en avril 2021. Avec l’assouplissement des conditions d’octroi de crédit en décembre 2020, les emprunteurs ont raison de croire en leur projet immobilier.

Le seul frein est l’augmentation des prix immobiliers dans certaines villes. Ainsi, 35 % des personnes interrogées estiment qu’il est plus facile d’acquérir un bien immobilier qu’avant contre 42 % l’an passé.

Les Français se montrent ainsi confiants et réalistes mais pas disposés à payer un appartement surcoté ! La légère baisse des prix immobiliers à Paris est peut-être un premier signe positif du marché immobilier.

Mis à jour le 23/04/2021
Rédigé par CAFPI le 23/04/2021
A lire sur le même sujet :