CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Crédit 

Recommandations du HCSF : quel impact sur les capacités d'achat des emprunteurs ?

Les taux d’intérêts sont toujours bas en ce début d’année 2021. Chez CAFPI, nous notons une forte demande de crédits immobiliers, en dépit de la crise sanitaire et économique. L’assouplissement opéré lors des dernières recommandations du HCSF (Haut conseil de stabilité financière) a donné lieu à de nombreux articles. Cela a joué sur le moral des emprunteurs, primo-accédants ou investisseurs locatifs, qui se sont remis à croire en leur projet immobilier !

photo_interireure_hcsf_nouvelles_conditions_cafpi_mag

Un élan positif pour les emprunteurs...

Les recommandations du HCSF améliorent-elles vraiment les conditions d’octroi des crédits immobiliers ? Elles ont un aspect positif sur 3 points :

  • le taux d’endettement maximum passe de 33 % à 35 %.
    Sur un revenu de 3 000 euros, cela représente 50 euros environ par mois, soit 600 euros par an et 12 000 euros sur 20 ans. Cela suffit à débloquer certains dossiers de crédits immobiliers. Toutefois, il convient désormais de prendre en compte l’assurance emprunteur dans le calcul !
  • la flexibilité des dérogations accordées aux banques passe de 15 % à 20 % des dossiers de financement. Cette mesure doit permettre d’offrir davantage de souplesse en particulier aux primo-accédants.
  • la confiance des emprunteurs. Les médias ont largement évoqué l’assouplissement des conditions d’octroi et de nombreux emprunteurs lancent des projets immobiliers en 2021.

Bon à savoir

Les banques sont en période de conquête de nouveaux clients ! La concurrence entre les banques est particulièrement forte, profitez-en !

Une analyse des emprunteurs au cas par cas

Les banques n’ont pas attendu les recommandations du HCSF pour faire preuve de bon sens. Soyons honnêtes ! Les dossiers de financement fragiles en raison d’un apport trop faible ou de revenus insuffisants seront rejetés par les banques.

L’accompagnement d’un courtier permet d’analyser chaque situation unique. Mettre en avant les atouts, orienter l’emprunteur vers la banque la plus réceptive à son profil, évaluer le budget pour un investissement locatif, améliorer au préalable sa situation financière avec un regroupement de crédits, etc.

Le courtier fait bien plus que négocier le meilleur taux immobilier ! Il accompagne et fait gagner du temps, notamment en préférant conseiller de retarder un achat immobilier face à une situation instable et un contexte économique incertain. Prenez contact avec un conseiller CAFPI !

Mis à jour le 19/02/2021
Rédigé par CAFPI le 19/02/2021
A lire sur le même sujet :