CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Immobilier 

Dans l'Essonne, un marché immobilier controversé

Le département de l’Essonne (91) offre un marché immobilier contrasté. Ce département est coupé en deux entre un nord très urbain et un sud plus rural. Profitant de l’exode des parisiens à la recherche de prix immobiliers accessibles, on note une progression des prix inégale dans le département.

actu-interieure-essonne-marche-controversé

Le nord de l’Essonne, urbain et attractif

Les agences immobilières situées dans le nord de l’Essonne évoquent un nombre de transactions important. Les prix immobiliers progressent dans la plupart des villes de cette zone et devraient encore augmenter, selon ces professionnels. Massy, Palaiseau, Orsay, Savigny-sur-Orge, Gif-sur-Yvette attirent des habitants de Paris, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne.

Les atouts indispensables pour convaincre cette nouvelle clientèle de s’installer en Essonne : les accès et transports. Par exemple, les gares de Juvisy et de Massy ou l’accès à l’autoroute à Longjumeau. D’ici deux ans, le tramway T12 reliera la gare de Massy-Palaiseau à la gare d’Évry-Courcouronnes en moins de 40 minutes. Ces infrastructures sont essentielles pour simplifier le quotidien d’un futur acquéreur.

Le Sud de l’Essonne, vert et calme

La pandémie de Covid-19 et ses multiples confinements ont donné des envies de nature à de nombreux franciliens. Le sud de l’Essonne avec ses maisons avec jardin a largement profité de cet effet. Toutefois, on note un ralentissement de cette mode. Certains parisiens ont tout simplement décidé de s’installer en province, profitant de l’essor du télétravail.

La verdure ne doit pas être le seul atout des villes du sud de l’Essonne pour convaincre les acheteurs potentiels. Marché de l’emploi, diversification des transports, qualité des services sont également attendus comme à Étampes ou à Brétigny-sur-Orge.

Des profils d’emprunteurs différents

Dans le nord de l’Essonne, les banques voient arriver des profils emprunteurs intéressants. Des primo-accédants cadres avec des salaires élevés et des emplois stables, des secundo-accédants avec un apport conséquent. Les jeunes primo-accédants ont toutes leurs chances, même avec un apport minime. En effet, les courtiers CAFPI présents dans le département notent une volonté de faire confiance à la jeunesse essonnienne.

Dans le sud de l’Essonne, les profils sont plus modestes. Mais les banques connaissent ces emprunteurs. Très souvent, leur dossier de financement monté avec l’aide d’un courtier immobilier, se montre solide et permet d’obtenir son crédit.

Mis à jour le 08/10/2021
Rédigé par CAFPI le 08/10/2021
A lire sur le même sujet :