Entre prix élevés et taux de crédit rehaussés, certaines catégories de la population, notamment les moins de 30 ans, sont petit à petit exclues du marché immobilier.
Selon les chiffres de Century 21, la part des transactions immobilières des moins de 30 ans a reculé de 12% lors de ce premier trimestre 2022.
Faisons le point sur l’accès à la propriété des jeunes de moins de 30 ans.

Pourquoi s’intéresse-t-on aux acheteurs de moins de 30 ans ?

L’âge de la trentaine est particulièrement intéressant puisqu’un premier achat immobilier intervient généralement autour de 30 ans, et nous allons le voir, de plus en plus souvent après 30 ans.

Synonyme de stabilité professionnelle et financière (contrat de travail type CDI, plusieurs années d’expérience…), cet âge est souvent le bon moment pour acheter, notamment lorsque l’on peut justifier de plus d’économies et d’un bon niveau de revenus.

Les facteurs négatifs du marché pour les primo-accédants

Si les jeunes ont toujours le désir d’acheter, on remarque que les facteurs négatifs du marché sont de plus en plus nombreux.

Impossible tout d’abord de passer à côté de la hausse des prix de ces dernières années, couplée à une hausse des taux de crédit.
Ajoutez à cela d’autres critères d’éligibilité avant d’accorder un crédit immobilier - comme un taux d’endettement limité à 30% et l’exigence d’un apport personnel toujours plus important - et vous obtiendrez une bonne idée de facteurs négatifs actuels du marché.

D’autres freins pour les primo-accédants

Et d’autres facteurs touchent les emprunteurs, qu’ils soient d'ailleurs jeunes et primo-accédants ou avec un autre profil : la hausse du coût de l’énergie, les passoires énergétiques et le coût des travaux de mise en conformité, le plan pluriannuel des travaux au sein d’une copropriété,...

Reste que les jeunes et les primo-accédants sont les plus pénalisés, car ils ne bénéficient pas toujours d’un apport personnel conséquent, ni de revenus très élevés (pour les premiers emplois).
 

Dans la situation actuelle des primo-accédants, le recours aux services d’un courtier immobilier s’avère plus que jamais indispensable. Experts en crédit immobilier, ils sont parfaitement informés des tendances du marché et des pratiques des banques, ce qui permet d'arriver avec un dossier solide auprès des banques.
Ainsi, faire appel à un courtier immobilier vous permet non seulement d’obtenir un meilleur taux mais également de négocier chaque condition du prêt : assurance emprunteur, frais de dossier, garanties d’emprunt, etc. Lorsque les conditions d’emprunt sont plus difficiles, c’est votre meilleur allié pour concrétiser votre projet immobilier ! Sa connaissance des banques vous dirige vers les établissements les plus enclins à accepter votre demande de financement. Vous gagnez ainsi du temps et de l’argent, mais surtout vous réalisez votre rêve !

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 20/05/2022
Mis à jour le 24/05/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 27 022 avis
230 Agences