CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Immobilier 

Immobilier neuf : les raisons de la crise du logement et les solutions

Pascal Boulanger, le nouveau président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), alerte sur la pénurie de logements en France. Les Français refusent en effet qu’on construise près de chez eux. Conséquence immédiate : des logements neufs rares donc chers.

logements-neufs-rares-interieur

Les raisons d’une faible offre de logements neufs

Le président de la FPI considère que la pénurie de logements est due à une crise profonde de société. Les Français veulent tous un logement décent et confortable, mais ne veulent pas construire et encore moins être gênés par les constructions voisines. Ils veulent une maison bien située à proximité d’un hôpital, mais sans entendre le bruit des ambulances.

Aujourd’hui pourtant, les facteurs sont favorables à la construction : il y a des acheteurs et des taux d’intérêts bas ! En outre, la croissance de la population génère un fort besoin en logements. Il faudrait ainsi construire 500 000 logements neufs par an sur 10 ans alors que le rythme actuel est plutôt de 300 000 à 350 000 nouvelles constructions chaque année.

Selon la FPI, la position des maires est inconfortable entre un souhait de développer les communes et la peur des réactions des habitants mécontents. En général, à l’approche des élections municipales, on observe plusieurs mois de statu quo. Or, en 2020, de grandes villes réputées bâtisseuses comme Lyon ou Bordeaux sont passées sous l’égide de nouveaux maires dont les programmes consistent à réduire l’offre de construction. Par effet de contagion, les maires délivrent donc de moins en moins de permis de construire, qui sont souvent contestés par les riverains.

Les solutions envisageables pour la construction

La commission Rebsamen rendra ses conclusions en septembre. Plusieurs pistes testées pourraient être étendues :

des incitations financières comme les dotations de solidarités urbaines (DSU) ; des sanctions en cas de gaspillage du foncier ; une aide aux maires densificateurs dotée de 350 millions d’euros sur 2 ans.

Par ailleurs, selon la FPI, le plan de relance économique aurait pu aller plus loin notamment en élargissant le nombre de villes éligibles au dispositif Pinel.

Quelques inquiétudes subsistent notamment sur la hausse des coûts des matières premières, qui représentent la moitié du prix de revient d’une construction. Enfin, la multiplication des normes réglementaires pourrait également participer à une augmentation des coûts.

La crise du logement neuf devrait donc durer encore longtemps et les projets d’acquisition de logements neufs pourraient devenir de plus en plus onéreux. Avant de vous lancer dans un tel projet, faites le point avec un courtier immobilier : son expertise indépendante vous assure une vision objective du projet.

Mis à jour le 02/08/2021
Rédigé par CAFPI le 26/07/2021
A lire sur le même sujet :