CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Crédit 

Un premier trimestre 2021 dynamique pour le marché du crédit immobilier

Après une bonne résistance pendant l’année 2020, le marché immobilier commence l’année 2021 sur des notes très positives. Taux d’acceptation des dossiers de crédit en hausse, augmentation des montants empruntés, baisse des taux immobiliers, le marché immobilier présente des indicateurs dynamiques sur le 1er trimestre 2021. Et tout indique que cela se poursuit au printemps.

photo_interieure_trimestre_credit_immobilier

Un accès au crédit simplifié

Le nombre de dossiers de crédit est en hausse au printemps 2021 ! Sur les 4 premiers mois de l’année, CAFPI constate une hausse de 30% des demandes de crédit.

Les dernières recommandations du Haut conseil de stabilité financière (HCSF), en fin d’année dernière, participent à cette reprise d’activité du marché immobilier. Ainsi les banques ont pu accorder 70% des demandes de prêts, alors que le taux était passé en dessous de 60% au cours de l’année 2020.

Une augmentation du montant emprunté

L’assouplissement des conditions d’accès au crédit immobilier est dû à la hausse du taux d’endettement maximum à 35% (contre 33% auparavant). Les emprunteurs en profitent, en particulier les primo-accédants, pour emprunter une somme plus importante.

Ainsi, on constate une hausse de 3.2% des montants empruntés pour atteindre une moyenne de 231 075 euros.

En parallèle, le taux d’apport personnel moyen a aussi augmenté sur 1 an, passant de 14,9% à 16,2%.

Une durée de prêt allongée

De nombreux emprunteurs, exclus du crédit en 2020, reprennent leur projet d’acquisition immobilière. Ici encore, l’assouplissement des critères du HSCF se concrétise par l’allongement des durées de prêts et le taux de dérogations des banques (de 15% à 20% des dossiers de crédit).

Ainsi, la part des crédits immobiliers d’une durée supérieure à 25 ans augmente pour revenir au niveau du 1er trimestre 2020.

Des taux d'emprunt immobilier bas

Ce dynamisme du marché immobilier bénéficie également de taux de crédit toujours bas, autour de 1% en moyenne sur 20 ans. C’est donc le moment idéal pour concrétiser un projet d’achat de résidence principale ou de résidence secondaire.

En effet, l’INSEE constate un léger frémissement de l’inflation début 2021. Si cela se confirme, on pourrait assister à une remontée des taux immobiliers dans les prochains mois. D’autant plus que cette remontée entraînerait un effet ciseaux avec des taux d’usure toujours très bas. Le risque serait alors de casser la dynamique du marché immobilier actuel en fermant l’accès au crédit aux emprunteurs pris entre un taux de prêt qui remonte et un taux d’usure encore bas.

D’autres facteurs contribuent au dynamisme de l’immobilier, en tant que moteur de l’économie : la relance de la construction, la révision des dispositifs d’aide à l’accession, l’adaptation des règles liées à l’usure en adéquation avec la réalité du marché.

Mis à jour le 28/05/2021
Rédigé par CAFPI le 28/05/2021
A lire sur le même sujet :