CAFPI Courtier en crédit
Crédit immobilier : guide du premier achat

Garanties

Avant de vous accorder un crédit immobilier, toute banque vous demandera une garantie. Cela lui assure une protection si vous ne pouvez plus rembourser vos échéances de prêt à un moment quelconque. Plusieurs types de garanties sont possibles à des coûts divers.
CAFPI vous propose un panorama complet des solutions pour garantir votre prêt.

Qu’est-ce qu’une garantie emprunteur ?

Votre banque vous propose une assurance emprunteur et exige une garantie. Ce sont deux notions très différentes. L’assurance est une sécurité pour vous en cas d’accident de la vie. La garantie emprunteur est une sécurité pour votre organisme prêteur. La banque ne prend ainsi aucun risque en vous accordant le crédit immobilier. Quelle que soit votre situation future, elle bénéficie d’un moyen de récupérer le montant du prêt.

Si la garantie n’est pas une obligation légale, elle est exigée par tout prêteur. Inutile de négocier ce point ! En revanche, il est possible de négocier le type de garantie dans le but d’obtenir la garantie la plus favorable à votre situation personnelle.

Bon à savoir :

Quelle que soit la garantie, celle-ci a un coût qu’il faut anticiper lors de la création de son plan de financement !

Garantir son crédit immobilier avec une caution

Une caution est une personne physique ou morale (société, mutuelle, etc) qui s’engage à régler votre créance auprès de la banque. Plusieurs types de caution existent :

  • Caution prêteur
    Une société de cautionnement règle la banque si vous n’assurez plus le paiement de vos échéances. Puis elle se retourne contre vous pour recouvrer l’argent dû. Elle se rémunère par une commission à la signature du prêt.
     
  • Caution mutuelle
    Un organisme de mutuelle d’assurance ou de prévoyance assure à ses bénéficiaires la même garantie. Le coût est généralement plus intéressant et le fonctionnement est identique.
     
  • Caution personnelle
    Vous pouvez également demander à un proche de garantir votre emprunt immobilier. Il doit avoir une solidité financière importante. Un tel engagement est formalisé par la signature d’un acte sous-seing privé ou d’un acte notarié.​

Garantir son crédit immobilier avec une hypothèque

L’hypothèque est une garantie réelle, elle émane du bien immobilier et non plus d’une personne. En cas de défaillance de votre part dans le règlement des échéances, la banque pourra saisir et faire vendre le logement. Elle obtient ainsi le paiement des sommes qui lui sont dues.
L’hypothèque impose un formalisme rigoureux : rédaction dans un acte authentique et publication auprès du service de publicité foncière. Le coût est donc important.

Garantir son crédit immobilier avec un PPD

Le privilège de prêteur de deniers ou PPD est une autre garantie réelle. En cas de défaillance du prêteur, la banque devient un créancier prioritaire sur tous les autres créanciers, notamment si le logement doit être vendu pour régler les dettes.
Son formalisme est important mais son coût est inférieur à celui de l’hypothèque. L’acte d’emprunt doit être réalisé devant notaire avec des mentions particulières.
Le PPD ne peut pas garantir un crédit destiné à une vente en l’état futur d’achèvement ou des travaux mais seulement le montant de l’achat immobilier.
 

Pour choisir la garantie la plus adaptée à votre situation, bénéficiez de l’accompagnement d’un conseiller CAFPI.

A retenir :

  • Garantir un prêt immobilier est une sécurité exigée par les banques.
  • Les garanties les plus utilisées sont la caution, l’hypothèque et le privilège de prêteur de deniers.
  • Les coûts et les modalités sont différents. Pour bien choisir sa garantie, faites-vous accompagner par un professionnel.

Besoin d'être
accompagné ?

Détaillez votre projet
à nos conseillers spécialisés

DÉMARRER UNE ÉTUDE GRATUITE