CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Crédit 

Crédit immobilier : des règles plus contraignantes avec la décision du HCSF

Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) émet périodiquement des recommandations en matière de crédit immobilier. Les banques conservaient la faculté d’y déroger. Or, ces règles pourraient devenir contraignantes dès le 1er janvier 2022. Cela ne sera pas sans conséquence pour les emprunteurs.

actu-interieure-credit-immobilier-regles-decision-hcsf

Les critères du HCSF

Rappelons que les règles actuelles énoncées par le HCSF en décembre 2020 sont :

  • une durée d’emprunt maximale de 25 ans (+ 2 ans dans certaines situations comme l’achat de certains logements neufs) ;
  • un taux d’endettement inférieur à 35 % des revenus, assurance comprise ;
  • une possibilité de déroger à ces seuils dans 20 % des dossiers soumis aux banques chaque trimestre.

On peut déplorer le manque de confiance accordé aux banques dès lors que la défaillance des emprunteurs est rare en France.

Quels impacts sur les emprunteurs ?

Il sera impératif pour les emprunteurs de présenter un dossier de financement complet et qualitatif. L’accompagnement d’un courtier immobilier s’avère plus que jamais indispensable pour présenter la demande de financement sous le meilleur angle. La transparence et les points forts de la demande de financement doivent être mis en avant.

Une bonne préparation passe également par la simulation du crédit immobilier. En ajustant les paramètres de taux, durée d’emprunt, montant d’apport, l’emprunteur peut parvenir à rentrer dans les critères du HCSF.

Au-delà du taux d’endettement et de la durée d’emprunt, les banques analysent le profil emprunteur et les perspectives d’évolution, sur la base de leur savoir-faire et de leur expérience.

Ces nouvelles règles vont contraindre les banques à moins de souplesse. Et cela se fera au détriment des profils les plus fragiles. Les principaux emprunteurs touchés seront les profils jeunes, qui n’ont pas encore une épargne et un apport personnel importants. De la même manière, les primo-accédants les plus modestes seront sans doute également écartés du crédit immobilier.

Taux d’intérêt 2022 : comment vont-ils évoluer ?

Le retour de l’inflation risque d’entraîner une remontée des taux de crédit immobilier, ce qui pénaliserait encore plus les profils d’emprunteurs pour lesquels les banques disposaient jusque-là d’une marge d’appréciation.

Le maintien de taux d’intérêt très bas dépendra de la volonté des banques de soutenir le secteur immobilier.

Si vous avez un projet immobilier, profitez de l’automne 2021 pour le concrétiser. Les taux immobiliers sont encore bas, les banques conservent une liberté d’appréciation. N’hésitez pas à présenter votre projet à un courtier immobilier pour évaluer vos chances de réaliser votre rêve.

Mis à jour le 24/09/2021
Rédigé par CAFPI le 24/09/2021
A lire sur le même sujet :