CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Crédit 

Retour de l'inflation : quels sont les impacts ?

Les prix ont augmenté de 2,8 % en un an, un phénomène inédit depuis 10 ans. L’inflation se mesure sur plus de 160 000 produits dont l’INSEE contrôle les prix chaque mois. Les hausses de prix de l’énergie et de nombreuses matières premières entraînent cette inflation et inquiètent les Français. Quels sont les impacts dans le secteur du crédit immobilier ?

actu-interieure-retour-inflation-impacts

L’inflation est favorable aux emprunteurs

Les salaires progressent en fonction des hausses des prix, mais pas les mensualités de vos emprunts. Par conséquent, le poids relatif de l’emprunt au sein des revenus décroît. La période semble donc propice à un achat immobilier.

Pour cela, il faudrait que l’inflation s’installe dans la durée. Or, les spécialistes de la finance estiment qu’une partie de l’inflation actuelle est liée à la crise sanitaire. Elle crée une distorsion entre une consommation accrue des ménages après les confinements et une pénurie des matières premières.

A l’inverse, la hausse des prix immobiliers s’inscrit dans la durée pour des raisons structurelles : un déséquilibre persistant entre l’offre et la demande, augmenté par les hausses du prix de revient du foncier et de la construction. Il ne faut donc pas s’attendre à une baisse massive des prix immobiliers. Tout au plus un rééquilibrage est possible entre le cœur des métropoles devenu inaccessible et le nouvel attrait des villes moyennes.

L’inflation pourrait-elle contribuer à une remontée des taux de crédit immobilier ?

Les taux d’intérêt immobilier sont historiquement bas, on ne cesse de le répéter et c’est d’autant plus vrai que l’inflation est forte ! Le baromètre des taux affiche un taux moyen inférieur à 1 % pour un crédit immobilier sur 20 ans, et les meilleurs profils d’emprunteurs peuvent espérer obtenir un prêt à 0,70 % !

Cela pourrait ne pas durer. Si l’inflation devient excessive, il n’est pas exclu que la banque centrale augmente les taux en 2022. Toutefois, le marché semble solide et la demande est encore forte. Pour l’instant, cette augmentation devrait donc être légère.

Même faible, une remontée des taux immobiliers pénalise en premier lieu les ménages les plus modestes. Le risque est surtout de les exclure du crédit immobilier dès lors que leurs limites en termes de durée d’emprunt et de taux d’endettement sont atteintes. Le rôle d’un courtier immobilier consiste justement à appréhender les évolutions des taux pour proposer des solutions à chaque emprunteur grâce à une analyse fine et personnalisée de sa situation.

Mis à jour le 11/01/2022
Rédigé par CAFPI le 10/12/2021
A lire sur le même sujet :