CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Immobilier 

Immobilier : les logements vacants en France

C’est une étude tout juste publiée qui met en lumière ce phénomène : la France compte un nombre important de logements vacants.
Chiffres, explications, communes concernées : on vous dit tout sur les logements vacants en France.

actu-interieure-logements-vacants

De plus en plus de logements vacants

En France, on dénombre 37,2 millions de logements.
Une étude de l’Insee publiée le 9 novembre dernier dévoile que sur ces 37,2 millions de logements, près de 3,1 millions seraient vacants (soit 9,3% du parc privé).

En outre, plus d’un million de logements sont inoccupés depuis au moins 2 ans (ce qui représente 3,5% du parc).
Un chiffre préoccupant quand on sait que ces logements inoccupés depuis de nombreuses années pourraient se transformer en bonnes affaires pour des acheteurs immobiliers...

Pourquoi autant de logements vacants en France ?

Plusieurs raisons expliquent le nombre de logements vacants en France :

  • La vacance entre 2 locations est la raison la plus répandue : l’étude de l’Insee précise qu’un tiers de ces logements sont vides depuis moins de 6 mois car entre 2 locations ;
  • Les chiffres prouvent également l’engouement des français pour les résidences secondaires ;
  • L’état de délabrement a peut-être un rôle aussi ;
  • Enfin, les questions d’héritage et de problèmes de succession sont aussi une explication pour la vacance de logements.

Les villes concernées

C’est dans le centre de la France que la part de logements vacants est la plus importante : Vierzon (9,4%), Nevers (9,2%), Roanne (8,6%), Montluçon (8,5%)... sont autant de villes avec d’importances vacances.

Parmi les villes moyennes, on note le chiffre important de Tarbes (dans les Hautes-Pyrénées) : 10,7% de logements vides.

Mais le phénomène ne touche pas que les zones rurales : à Marseille, 7 des 16 arrondissements ont plus de 10% de logements vides (soit un taux de biens vides depuis 2 ans compris entre 3 et 6%).
À Paris, c’est le 8ème arrondissement qui compte le plus de logements vides.

Outre-mer, c’est la Guadeloupe qui enregistre le pire taux (également dans la catégorie des villes moyennes).
3 de ses départements sont aux 3 premières places, avec un taux compris entre 11,6 et 13,8% : le Gosier, Sainte-Anne et les Abymes.

Les logements vacants, une solution pour les propriétaires ?

Pour changer la donne et remettre sur le marché au moins une partie des 1,1 million de logements vacants recensés à travers le territoire, le gouvernement a mis en place le dispositif “Louer abordable”.

Les propriétaires sont donc encouragés à louer leur bien avec une décote par rapport aux loyers du parc privé, pour bénéficier d’un avantage fiscal.

Dès le 1er janvier 2022, et jusqu’au 31 décembre 2024, l’abattement fiscal sera transformé en crédit d’impôt.
Aussi, le plafonnement des loyers ne sera plus basé sur les zonages définissant les zones tendues et non tendues, mais sur les loyers réels constatés dans chaque commune.

Un joli coup de pouce du gouvernement pour réduire le nombre de logements vacants.

Mis à jour le 19/11/2021
Rédigé par CAFPI le 19/11/2021
A lire sur le même sujet :