CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Immobilier 

Immobilier : pourquoi les villes moyennes séduisent les Français ?

Depuis la crise sanitaire, le marché immobilier des villes moyennes s’envole.
Découvrons pourquoi elles séduisent de plus en plus de français.

actu-interieure-immobilier-moyennes-villes-seduisent-francais

Un nouvel et fort attrait pour les villes moyennes

Nancy, Reims, Orléans, Dijon, Saint-Etienne, Quimper… Les villes de moins de 200 000 habitants ont le vent en poupe.
Entre crise sanitaire et phénomène de décentralisation, on constate un fort attrait désormais pour les villes moyennes.
La cause ? Depuis le Covid et les confinements successifs, les français sont en quête d’une meilleure qualité de vie.

A l’aube de l’été, 22% des acquéreurs déclaraient avoir emménagé dans une ville plus petite.

Par conséquent, les villes moyennes enregistrent des hausses de prix parfois à 2 chiffres : +22% à Poitiers, +19% au Mans, +13% à Limoges et à Angers, +11% à Rouen et Caen, +12% à Orléans ou encore Reims.
Pas d’inquiétude toutefois : derrière ces hausses affolantes se cache un rattrapage des prix qui étaient anormalement bas par rapport au pouvoir d’achat des investisseurs.

Bon à savoir :

Cette tendance (réaliser un investissement immobilier dans une ville moyenne) devrait se poursuivre au moins 2 ou 3 ans.

Le grand succès du Nord-Ouest

Autrefois délaissé pour des raisons météorologiques, le Nord-Ouest prend sa revanche et attire plus que jamais.
Sur 84% d’investisseurs en province, 30% déclarent souhaiter investir dans le Nord-Ouest.
Il faut dire que la région est très dynamique et encourage les projets de développement immobilier. En ville, on y trouve aussi toujours plus d’étudiants, et sur le littoral de résidences secondaires.

Un autre chiffre pèse aussi dans la balance : la plus-value sur les 10 prochaines années serait de 20 à 30%, notamment en raison du flux migratoire en provenance de l’Ile-de-France.

Télétravail et nouvelles envies, compatibles avec une vie en ville moyenne

Après les confinements, les recherches de biens immobiliers hors Ile-de-France ont quasiment doublé.
En fait, c’est surtout le télétravail qui a permis aux particuliers de se projeter ailleurs que dans les grandes villes françaises (où les prix sont toujours très élevés) : en travaillant à distance un ou plusieurs jours par semaine, il est permis de s’éloigner des grands centres urbains.

D’autres envies ont aussi motivé ces changements, notamment le souhait d’avoir des logements plus spacieux, avec un espace extérieur.

Soulignons enfin que tant qu’on y trouve commerces, écoles et grands axes de transport, les villes moyennes sont tout à fait adaptées.

Mis à jour le 05/11/2021
Rédigé par CAFPI le 05/11/2021
A lire sur le même sujet :