CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Immobilier 

L'acquisition d'un bien selon les revenus dans les moyennes et grandes villes

Selon les revenus, et malgré des taux d’intérêt plus que favorables ces derniers mois, on remarque de fortes disparités dans l’accès à la propriété, dans les moyennes et grandes villes. Décryptage.

actu-interieure-acquisition-bien-selon-revenus

Le SMIC, parfois juste pour investir dans l’immobilier

Les difficultés pour devenir propriétaire concernent surtout les ménages aux revenus les plus modestes : pour les personnes touchant le SMIC, le pouvoir d’achat immobilier a connu une forte diminution entre 2019 et 2021, notamment dans les villes moyennes (Quimper, Bayonne, Colmar, Chambéry, Lens).

Et la revalorisation du SMIC au 1er janvier 2021 puis au 1er octobre n’a pas permis de compenser la hausse des prix de l’immobilier.

Pour rappel, le SMIC est passé de 10,03€ à 10,48€ bruts de l’heure, soit une hausse de 54€ nets par mois (en 2 ans).
Mais dans des villes de France où les prix ont parfois augmenté de 15%, cette hausse ne suffit pas, et la capacité d’emprunt reste faible.

Des conditions durcies pour accéder à la propriété

Ce constat quant à l’accès à la propriété a lieu lorsque l’on compare les dossiers types présentés par les emprunteurs à la banque.
Plusieurs critères entrent en jeu pour calculer le pouvoir d’achat immobilier (c’est-à-dire sa capacité d’emprunt) :

  • Prix de l’immobilier,
  • Taux de crédit moyen,
  • Apport personnel,
  • Revenus mensuels et autres.

Nous l’avons dit, les prix de l’immobilier sont en hausse constante ces dernières années. Toutefois, les taux d’intérêt sont extrêmement intéressants.

Concentrons-nous alors sur les 2 derniers facteurs : l’apport personnel est désormais quasiment exigé par les banques (lorsqu’il était auparavant un moyen de rassurer l’établissement prêteur) et les emprunteurs à salaires élevés sont à présent fortement privilégiés.

Des écarts importants entre villes moyennes et grandes villes

Côté villes où investir, aucun doute : les grandes villes sont moins abordables que les villes moyennes.
Ainsi, si vous pouvez acquérir un bien immobilier de 20m2 à Lyon, vous pourrez - pour la même somme - trouver une 90m2 à Saint-Etienne.

Une personne au SMIC pourra investir dans :

  • 10m2 à Paris
  • 20m2 à Lyon
  • 30m2 à Toulouse
  • 52m2 à Nîmes
  • 53m2 au Havre
  • 90m2 à Saint-Etienne

Au cours des 2 dernières années et dans 50% des villes françaises, la surface qu’une personne au SMIC pourra acheter a diminué par 2.
Et le pouvoir d’achat immobilier a même diminué dans les villes moyennes.
Pour valoriser votre dossier et obtenir des conseils pour soigner votre profil emprunteur, vous pouvez vous rapprocher d’un courtier en crédit immobilier.

Mis à jour le 29/10/2021
Rédigé par CAFPI le 29/10/2021
A lire sur le même sujet :