CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Immobilier 

Le DPE de retour pour les logements antérieurs à 1975

Le nouveau DPE (diagnostic de performance énergétique) marque l’actualité immobilière depuis son lancement le 1er juillet 2021. Des dysfonctionnements ont été rapidement signalés dans la nouvelle méthode de calcul, en particulier pour les logements antérieurs à 1975. Suspendus en septembre pour modification, le DPE est de retour depuis le 1er novembre !

actu-interieure-dpe-retour

L’objectif du nouveau DPE

C’est un des piliers annoncés pour lutter contre les “passoires énergétiques”, ces logements énergivores estimés à 4,8 millions en France.

Le DPE, déjà obligatoire lors d’une vente, est devenu opposable depuis le 1er juillet 2021. Ainsi, au même titre qu’une différence de superficie, un acheteur pourra exiger du vendeur des travaux en cas d’erreur de diagnostic. Pour les locations, les logements les plus énergivores seront progressivement écartés du marché locatif.

Le nouveau mode de calcul est complexe : murs déperditifs, ventilation, chauffage, état des portes et fenêtres, orientation… Tout est scruté, analysé puis pondéré par des coefficients. Finalement, le propriétaire obtient la fameuse étiquette énergie avec une lettre entre A à G.

Les travaux deviennent ainsi plus que jamais nécessaires dans un investissement locatif comme dans un achat de résidence principale. Pour financer ces travaux, il existe plusieurs solutions : prêt travaux, aides à la rénovation avec MaPrimRenov’.

DPE, un calcul modifié à partir de novembre 2021

Ces nouvelles modalités de calcul mises en place en juillet n’ont pas été conformes aux prévisions. Ainsi, de nombreux logements anciens, construits avant 1975, se sont vu attribuer une note très basse. L’estimation de coûts annuels d’énergie du logement, qui accompagne le DPE, a chuté de 500 euros environ.

Les diagnostiqueurs et les professionnels de l’immobilier ont rapidement alerté les pouvoirs publics sur les conséquences de ce nouveau mode de calcul. Rapidement, les DPE sont stoppées et corrigées. Leur fiabilité est essentielle compte tenu des conséquences actuelles et futures pour les propriétaires.

Le gouvernement estime à 80 000 le nombre de DPE avec une note F ou G pour des logements construits avant 1975. Il s’engage à les refaire automatiquement et sans frais supplémentaires pour le propriétaire. Les propriétaires de logements ayant reçu une note D ou E pourront demander une réédition sans frais de leur DPE.

Certaines banques commencent à refuser des prêts immobiliers pour des logements classés G ! Le DPE a donc des conséquences importantes sur votre projet immobilier. L’accompagnement d’un courtier immobilier permet de négocier au mieux avec les banques, en fonction de votre situation globale mais aussi en fonction des caractéristiques de votre bien immobilier !

Mis à jour le 12/11/2021
Rédigé par CAFPI le 12/11/2021
A lire sur le même sujet :