CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Crédit 

Meublés touristiques : nos conseils pour faire face aux baisses de rendements locatifs

Pandémie oblige, la location de meublés touristiques a connu une baisse importante en 2020.
9% des bailleurs interrogés auraient même arrêté la location touristique meublée depuis le début de la crise sanitaire.
De votre côté, vous avez décidé de conserver votre bien ? Découvrez nos conseils pour faire face à la baisse de votre rendement locatif.

photo_interieure_meublés_touristiques_cafpimag

Première solution : alléger ses mensualités de prêt

C’est la première solution qui s’offre à vous : vous pouvez négocier un aménagement des conditions de remboursement de votre crédit immobilier. Il vous faudra alors négocier avec la banque pour convenir d’un report des mensualités pendant une certaine période.
Toutefois, le report d’échéances de prêt n’est pas gratuit : suspendre le remboursement de votre crédit pendant quelques mois signifie que vous rembourserez ensuite des mensualités plus importantes afin de compenser.

Deuxième solution : demander la modulation des échéances pendant une période donnée

En demandant à votre banque de réduire le montant de vos mensualités de crédit immobilier (de 50, 100 ou 200 € par mois), vous demandez une modulation.
En vous offrant une bouffée d’air (car vous remboursez plus facilement les mensualités de votre investissement locatif), cette action aura pour conséquence d’augmenter la durée de remboursement de votre crédit immobilier, et donc le coût total de votre crédit.

Bon à savoir

Attention, la modulation n’est pas libre. Vous ne pouvez pas, par exemple, demander de modulation durant les 2 premières années de votre crédit, ou bien augmenter la durée totale de votre remboursement de plus de 2 ans. Toutes les exclusions sont à retrouver dans votre contrat de prêt.

Solution drastique mais efficace : revenir à la location traditionnelle longue durée

Exit la location touristique saisonnière, vous pouvez passer à la location meublée traditionnelle, et louer votre bien en tant que résidence principale.
Cette option est idéale si vous êtes propriétaire d’un studio ou d’un deux-pièces, et dans les villes manquant de biens à louer comme Paris, Lyon, Strasbourg, Nantes ou encore Lille.

Le saviez-vous ?

Pour vos biens dans les stations balnéaires ou à la montagne, pensez au “ bail mobilité ” ou aux baux meublés classiques de courte durée.

Mis à jour le 29/01/2021
Rédigé par CAFPI le 29/01/2021
A lire sur le même sujet :