CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Crédit 

Crédit immobilier : Nouvelles baisses estivales des taux en France

S’ils ont tendance à augmenter à l’approche de l’été, cette année les taux d’intérêts connaissent une baisse estivale en France. Décryptage.

actus-tauxbaisse-interieur

Une baisse des taux exceptionnelle en cette période estivale

Habituellement, chaque année, on relève des taux de crédit immobilier assez élevés. Cela s’explique généralement par les objectifs déjà atteints par les banques, tout comme leur volonté de ralentir le rythme en prévention des vacances d’été (et des effectifs plus réduits ).

Cette année toutefois, les taux se maintiennent, et sont même au beau fixe en cette période estivale.
Les taux pratiqués en juillet sont stables par rapport à ceux pratiqués en juin. Aussi, le bon dynamisme du marché s’explique par le discours rassurant et volontaire de la banque centrale européenne ayant demandé aux banques de soutenir les projets des particuliers - notamment immobilier - pour relancer l’économie.

Les taux moyens de l’été 2021

En juin, les taux d’intérêts proposés pour des crédits immobiliers étaient les suivants :

  • 0,50% sur 10 ans ;
  • 0,70% sur 15 ans ;
  • 0,87% sur 20 ans ;
  • 1,09% sur 25 ans.

En juillet, les taux étaient encore plus bas :

  • 0,33% sur 10 ans ;
  • 0,48% sur 15 ans ;
  • 0,63% sur 20 ans ;
  • 0,88% sur 25 ans.

Primo-accédants et dossiers solides bénéficient de ces taux intéressants

Malgré la crise sanitaire et ses conséquences économiques, les primo-accédants semblent plus que jamais à investir dans la pierre : ils souhaitent profiter des taux bas pour accéder à la propriété, une belle opportunité.

Parmi les autres types d’acquéreurs, on note la volonté de trouver une résidence principale ou une résidence locative, mais encore peu de résidence secondaire ou de commerce.

Enfin, sans surprise, ceux bénéficiant en premier lieu des taux les plus compétitifs sont les meilleurs profils d’emprunteurs, avec dossier solide prouvant leur capacité à rembourser un crédit immobilier sereinement. 

Le taux d’endettement, l’apport personnel et une activité dans un secteur peu exposé au risque Covid seront aussi des critères passés à la loupe.

Investir dans l'immobilier neuf ou ancien ?

Une question persiste : vaut-il mieux investir dans l'immobilier neuf ou dans l'ancien ? L’offre en neuf n’étant pas toujours au rendez-vous, cela entraîne par ricochet une hausse des prix de l’ancien.

Un soutien à la construction de logements neufs est donc attendu, par les professionnels du secteur comme par les particuliers.

A suivre...

Mis à jour le 02/08/2021
Rédigé par CAFPI le 30/07/2021
A lire sur le même sujet :